François Damiens ne fait plus rire, dans "Suzanne", il nous fait pleurer

François Damiens ne fait plus rire, dans "Suzanne", il nous fait pleurer
François Damiens ne fait plus rire, dans "Suzanne", il nous fait pleurer - © RTBF - C. Biourge

"Suzanne" de Katell Quillévéré a été projeté ce jeudi en ouverture de la Semaine de la Critique, une sélection parallèle réservée aux premier et deuxième films. C'est l'un des deux longs métrages présentés dans des sections parallèles du Festival de Cannes et dont François Damiens est à l'affiche. Si l'un est une comédie présentée comme très "british" ("Tip Top"), celui-ci est un drame et on y découvre l'acteur belge comme on ne l'a jamais vu auparavant.

Dans "Suzanne", François Damiens est un père veuf qui élève seul ses deux filles. Routier, il s'absente régulièrement de la maison. Le drame commence lorsque Suzanne, la petite dernière, interprétée par Sara Forestier ("Le nom des gens", "L'Esquive"), tombe enceinte alors qu'elle n'a que 17 ans. Mais l'histoire ne s'arrête pas là car, en réalité, ce film relate sous forme d'ellipses 25 ans de cette vie de famille.

C'est la troisième fois que Katell Quillévéré vient à Cannes avec un film (un court et deux longs) et si elle n'est pas encore vraiment connue, cela ne devrait plus tarder. En tout cas, ce qu'elle a réussi à faire faire à François Damiens, et aux actrices qui jouent à ses côtés, est extraordinaire. Celui que l'on connaît surtout pour sa veine comique réussit à nous émouvoir.

"Suzanne" est une histoire bouleversante racontée avec finesse, sans tomber dans la lourdeur du trop social. Il n'y a pas de ton moralisateur. On s'accroche aux personnages et attend avec impatience de connaître la suite. 

C'est donc une très belle performance pour François Damiens qu'on n'a pas l'habitude de voir dans ce genre de rôle. L'acteur belge en a d'ailleurs tout à fait conscience. Lors d'une petite interview réalisée sur la plage de La Croisette ce jeudi, il nous a confié que Katell Quillévéré a su venir chercher en lui des sentiments qu'il n'était pas sûr de pouvoir extérioriser. Il affirme également qu'il rêverait de n'endosser que ce genre de rôle. 

C. Biourge

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK