France : le producteur télé Gérard Louvin objet d'une plainte de son neveu pour "complicité de viols sur mineur"

Gérard Louvin en 2007 à Chambéry
Gérard Louvin en 2007 à Chambéry - © JEAN-PIERRE CLATOT - AFP

L'accusation commence à faire grand bruit en France. Le neveu du célèbre producteur de télévision Gérard Louvin met en cause son oncle et le mari de celui-ci, Daniel Moyne.

Une plainte a été déposée le 8 janvier dernier pour des faits de "viols sur mineur de 15 ans, complicité de ce crime et corruption de mineurs", selon le journal Le MondeLe plaignant, âgé aujourd’hui de 48 ans, dit avoir subi des actes sexuels pendant des années alors qu’il était adolescent, dans les années 80. Gérard Louvin est accusé d’avoir "favorisé" des viols incestueux commis sur lui par Daniel Moyne.

Réaction de Gérard Louvin

La célèbre figure de la télévision française (entre autres "Sacrée soirée", "Ciel mon mardi !", la "Star Academy", "Touche pas à mon Poste…), 74 ans, a réagi sur twitter. Par le biais de ces avocats, ils se disent victimes de calomnie et d’un "ignoble chantage portant sur la somme de 750.000 euros". Un communiqué de presse a été relayé sur le réseau social.

#MeetooInceste

Toujours selon le Monde, c’est la parution du livre de Camille Kouchner, La Familia Grande, qui aurait agi comme un "électrochoc" selon le neveu de Gérard Louvin. Le livre, qui dénonce les agissements du constitutionnaliste et politologue français Olivier Duhamel sur sa belle-fille, crée, depuis sa sortie une onde de choc en France.

Sous le hashtag "MeetooInceste#", les témoignages se multiplient et la parole se libère outre-Quiévrain.


A lire aussi : Inceste, maltraitance et négligence : “La famille, c’est la meilleure des choses comme ça peut aussi devenir la pire”


Selon France Info, le parquet de Paris va maintenant vérifier si les accusations concordent avec les précédentes. En effet, le même neveu avait déjà été entendu par les enquêteurs en 2014. Après une enquête préliminaire, l’affaire avait été classée sans suite en 2016 pour "prescription de l’action publique".


A lire aussi : Barbara, Gainsbourg, Patricia Kaas, Kate Bush : ces chansons qui parlent de l’inceste


 

Reportage sur l’inceste dans notre JT du 7 janvier :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK