France: le CSA ne veut plus qu'on cite Facebook et Twitter

Illustration : écran Twitter
Illustration : écran Twitter - © trekkyandy / Flickr

Par une décision annoncé sur son site internet, le Conseil supérieur de l'audiovisuel français, qui avait été saisi par une chaîne de télévision, décide que citer Facebook ou Twitter lors d'une émission revient à faire de la publicité clandestine.

Le Conseil répond à une chaîne de télévision qui l'avait saisi du sujet quant à la réglementation en vigueur en matière de publicité. Les "sages" précisent dans cette décision mise en ligne sur leur site internet qu'il convient de renvoyer les auditeurs ou les téléspectateurs vers les réseaux sociaux mais sans en citer les marques propriétaires.

Sur Twitter, les internautes réagissent en caricaturant la décision et s'étonnent qu'on tolère dans ces conditions de nommer Libération ou Le Monde au cours d'émissions d'information ou de débat. Ils s'étonnent du sens de cette décision après que les réseaux sociaux aient été le moteur des "printemps arabes" et des mouvements démocratiques en général.

Les abonnés s'amusent en imaginant les efforts nouveaux à réaliser par les présentateurs pour indiquer aux auditeurs que des compléments d'information seront disponibles "sur le célèbre site de Marc Zuckerberg" ou "le réseau de micro-blogging mondialement connu".

Ph Br

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK