France: Jean-Marie Le Pen publie ses mémoires et s'attire les railleries des internautes

Le maréchal Pétain "n'a pas failli à l'honneur en signant l'armistice" en 1940, estime Jean-Marie Le Pen. Le co-fondateur du parti d'extrême droite français Front national (FN) publiera le 28 février prochain le premier tome de ses mémoires aux éditions Muller.

Le journal Le Parisien et le magazine Le Point ont publié des extraits en ligne ce 20 février. Ces extraits ont déjà fait réagir les utilisateurs de Twitter...

Philippe Pétain, qui avait collaboré avec le régime nazi lors de la Seconde guerre mondiale, "était légal et légitime, il avait passé avec le Reich un acte régulier et contraignant", écrit Jean-Marie Le Pen.

De juin 1940 à juillet 1944, l'Allemagne nazie occupe le nord de la France et le maréchal Pétain dirige la zone "libre" depuis Vichy (centre), d'où il instaure une politique de collaboration avec l'occupant, se livrant notamment à des rafles massives dans la population juive. Cette politique fit de 10.000 à 15.000 morts et 80.000 déportés civils.

Charles de Gaulle "reste pour moi une horrible source de souffrance pour la France", écrit l'ancien président du FN qui relate la première fois où il l'aperçut, en 1945 : "Je serrai cette main indifférente. Il me parut laid et dit quelques banalités à la tribune tendue de tricolore. Il n'avait pas une tête de héros. Un héros doit être beau. Comme saint Michel ou le maréchal Pétain. J'étais à nouveau déçu".

Les réseaux sociaux répondent avec humour

À peine 24 heures après la publication des premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen, les réseaux sociaux ont choisi de tourner en dérision cette annonce en détournant d'anciennes déclarations de l'ex-dirigeant du Front national.

À commencer par la journaliste belge de France Inter, Charline Vanhoenacker qui a repris une déclaration de Jean-Marie Le Pen. Celui-ci avait dit en 1987 sur une radio française et en 2009 dans l'hémicycle du Parlement européen que "les chambres à gaz était un détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale".

Jean-Marie Le Pen persistait dans ces propos sur les chambres à gaz

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK