France : après l’hommage national à Jean-Paul Belmondo, des obsèques dans l’intimité à Saint-Germain-des-Prés

Une cérémonie intime pour un "grand monsieur": les proches de Jean-Paul Belmondo, la famille du cinéma, Alain Delon en tête, se sont réunis vendredi pour dire un dernier adieu à Bébel, à l'église Saint-Germain-des-Prés à Paris.

La cérémonie réservée aux proches n'a pas été retransmise à l'extérieur, ce qui n'a pas empêché le public, venu en nombre, d'applaudir le cercueil pendant quatre minutes à la fin de la cérémonie, qui a duré près de deux heures.

Des "Bébel", "Bébel" ont été lancés parmi la foule, comptant des fans arrivés dès 08H00. Des admirateurs ont également applaudi debout de la terrasse des Deux-Magots, à côté de l'église, preuve de l'immense popularité de l'acteur, souvent comparé à un soleil.


►►► A lire aussi : Jean-Paul Belmondo nous a quittés : retour sur la vie, et la carrière, de l’enfant gâté du cinéma français


Absent de l'hommage national aux Invalides la veille, Alain Delon, longtemps présenté comme le rival de Bébel, est apparu souriant, béquille à la main, en compagnie de son fils Anthony. Le dernier vieux lion du cinéma français a été chaleureusement applaudi par une foule émue, criant son prénom.

D'autres personnalités, dont le réalisateur Claude Lelouch, l'animateur Michel Drucker, les acteurs Pierre Richard en béquille, et Jean Dujardin, les actrices Béatrice Dalle, Véronique Jannot, l'humoriste Michel Leeb, Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, ou encore Luis Fernandez, l'ancien entraîneur du PSG et le boxeur Brahim Asloum, se sont rendus à la cérémonie.

La famille de l'acteur, dont son fils Paul, sa fille Stella, la petite dernière âgée de 18 ans et l'ex-femme de l'acteur, Natty Tardivel, était unie dans la douleur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK