"Formation", le nouveau clip de Beyoncé crée la polémique

Beyonce lors du Super Bowl
Beyonce lors du Super Bowl - © TIMOTHY A. CLARY - AFP

La chanteuse aura, comme à son habitude, fait parler d’elle pour la sortie de son dernier clip. Quelques heures avant sa performance au côté de Coldplay et Bruno Mars durant la mi-temps du Super Bowl, elle a dévoilé son nouveau titre Formation.

Si beaucoup ont salué cette sortie et sa performance charismatique lors du championnat de football américain, d’autres ont moins apprécié le côté revendicatif.

Fière de ses origines

En effet, il s’agit de l’un des titres les plus engagés de la chanteuse. Avec sa chanson, elle rend tout d’abord hommage à ses racines afro-américaines en évoquant dans les paroles les origines de ses parents et clamant haut et fort être fière de sa culture : "My daddy Alabama, Momma Louisiana / You mix that negro with that Creole make a Texas Bamma/ I like my negro nose with Jackson Five nostrils /…" (Mon père d’Alabama, ma mère de Louisiane / Tu mélanges ce Noir avec cette Créole et ça fait une Texas Bamma [expression utilisée péjorativement pour quelqu’un qui vient du Sud] / J’aime mon nez de Noir avec mes narines à la Jackson Five/… NDLR)

Références au mouvement "Black Lives Matter"

Dans son clip, tourné à La Nouvelle-Orléans (peuplée à plus de 65% d’afro-américains), les images évoquent les conséquences de l’ouragan Katrina qui a ravagé la ville en 2005. Si certains se sont offusqués, c’est aussi à cause des références au mouvement "Black Lives Matter" qui proteste contre les violences policières dont sont victimes les Noirs aux États-Unis. On voit en effet l’artiste sur une voiture de police de la Nouvelle Orléans en train de couler ainsi qu’un jeune garçon qui danse devant un cordon de police accompagné de l’image d’un mur sur lequel est tagué "Stop shooting at us" (Arrêtez de nous tirer dessus, NDLR). Ce sont ces séquences qui ont fini de convaincre les opposants de la chanteuse, qu’il s’agissait d’une "attaque agressive contre les services de l’ordre", peut-on lire sur le site du quotidien britannique, The Independent.

Mais Queen B en a encore rajouté une couche lors de son apparition à la mi-temps du Super Bowl. Elle et ses danseuses sont apparues portant des vestes en cuir, bérets noirs et poing levés, rappelant le mouvement révolutionnaire (parfois violent) des Black Panthers.

Cette performance engagée fera naître sur les réseaux sociaux un appel à boycotter Beyoncé, à éteindre sa télévision durant la mi-temps et même à manifester contre elle. Dans le même temps, apparaissaient des tweets soutenant la chanteuse. 

Ce qui est certain, c'est que la star n'a pas fini de faire parler d'elle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK