Fiskal Kombat, le jeu vidéo où Jean-Luc Mélenchon secoue les politiciens fraudeurs

C'est un des candidats qui fait le plus parler de lui dans cette campagne présidentielle française 2017, et pas seulement parce qu'il opère une spectaculaire remontée dans les sondages: il faut dire que pour dépoussiérer l'image de l'extrême-gauche, Jean-Luc Mélenchon n'hésite pas à user des nouvelles technologies. Après avoir créé le buzz à en apparaissant  simultanément à deux meetings de campagne, l'un à Paris, l'autre à Lyon, via un hologramme, le candidat de "La France insoumise" sort à présent son... jeu vidéo, où il apparaît comme le héros de la lutte contre la fraude fiscale.

Plus précisément, il s'agit d'une poignée d'amateurs, qui n'appartiennent pas à l'équipe de campagne du candidat, graphistes, des développeurs, qui auraient travaillé bénévolement pendant plusieurs mois pour élaborer ce logiciel.

"Secouez-les tous" pour récupérer 279 milliards 

Intitulé "Fiskal Kombat" en clin d'oeil au célébre jeu d'arcade des années '90 Mortal Kombat, il est sous-titré "Secouez-les tous", en référence cette fois au "Catch them all" (Attrapez-les tous) de la licence Pokémon. Car c'est le but du jeu: le personnage principal, alias Mélenchon, doit attraper ses ennemis, les secouer et leur prendre leur argent. "L’objectif est de collecter 279 milliards d’euros, soit le budget total prévu par Jean-Luc Mélenchon une fois au pouvoir" précise Manuel Bompard, son directeur de campagne.

On y reconnaît Jérôme Cahuzac, Christine Lagarde, Nicolas Sarkozy, François Fillon et même Emmanuel Macron (mais pas Marine Le Pen, que les graphistes se sont refusés à représenter). 

Les touches d'humour ne manquent pas, comme quand l'avatar de Jérome Cazuhac répète sa tirade, prononcée devant l'Assemblée  "Je n’ai jamais eu de comptes à l’étranger ni maintenant, ni avant". Le justicier virtuel Mélenchon lui répond alors "Hypocrite, vous avez fini de vous foutre de nous?".

Pour promouvoir le lancement du jeu, un compte Twitter a été créé, qui comptait déjà près de 3000 abonnés ce samedi, ainsi que des visuels du jeu façon cartouches NES, Megadrive ou PlayStation.

Jean-Luc Mélenchon présente le jeu et les concepteurs expliquent leur démarche

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK