Facebook lance une messagerie instantanée en vidéo

Cette fonction permet de communiquer en vidéo même avec des internautes n'ayant pas de compte Skype, juste en cliquant une icône en forme de caméra dans la fonction "discussion instantanée".

"Il y a quelques mois, nous avons commencé à travailler avec Skype pour faire venir les appels vidéo sur Facebook. Nous l'avons mis dans la fonction discussion instantanée (chat), comme ça toutes les conversations commencent au même endroit" de la page Facebook, a précisé sur le blog de la société un des ingénieurs ayant travaillé sur ce projet, Philip Su.

"Nous pensons que c'est génial, parce que nous utilisons la meilleure technologie qui soit pour faire des appels vidéos, avec la meilleure infrastructure sociale qui existe", a déclaré pour sa part Mark Zuckerberg lors d'une présentation au siège de Palo Alto (Californie), retransmise en direct sur internet.

Facebook et google

Le même événement a été l'occasion de présenter une fonction de discussion instantanée à plusieurs ou "en groupe", déjà proposée par Google dans son programme "Google+" annoncé la semaine dernière.

Il a précisé à cette occasion que Facebook comptait désormais quelque 750 millions d'utilisateurs dans le monde, et qu'il espérait passer le cap du milliard, tout juste atteint par Google.

"Nous voyons notre croissance et la croissance de l'écosystème 'social' (ndlr: en rapport avec la personnalisation d'internet) allant sur la même tendance", c'est à dire exponentielle, a ajouté Mark Zuckerberg.

"La quantité de trucs que les gens communiquent aujourd'hui (sur Facebook) est en moyenne le double d'il y a un an", a-t-il également souligné, pour un total actuel de 4 milliards de "choses" communiquées chaque jour.

Pour lui, les réseaux sociaux sur internet ont passé un seuil qui rend leur essor irrésistible. "Le monde en général pense que (les réseaux sociaux) seront partout", a-t-il dit. "C'est une question de temps pour que cela implique des milliards (de gens), avec nous ou d'autres".

Du côté de Skype, son directeur général Tony Bates a affirmé que ce partenariat avait "beaucoup de sens". "Nous voulons être partout autant que possible et des choses formidables vont venir de là (Facebook)", a-t-il dit.

Tony Bates a ajouté que lui et le patron de Microsoft avaient appelé Mark Zuckerberg pour le prévenir avant d'annoncer en mai leur accord de fusion, qui n'a pas encore reçu de feu vert des autorités.

AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK