Facebook lance Lifestage, une application vidéo destinée aux jeunes

L'application n'est pour l'instant disponible qu'aux Etats-Unis et uniquement pour les utilisateurs d'iOS. La version Android devrait arriver prochainement.
L'application n'est pour l'instant disponible qu'aux Etats-Unis et uniquement pour les utilisateurs d'iOS. La version Android devrait arriver prochainement. - © Tous droits réservés

Facebook renforce son offensive contre la messagerie Snapchat, très populaire chez les jeunes internautes, en leur proposant une nouvelle application pour iPhone destinée à créer des réseaux sociaux entre camarades d'école.

L'application Lifestage, mise à disposition sans fanfare par Facebook sur la boutique en ligne iTunes, peut être téléchargée par n'importe qui, mais les utilisateurs de plus de 21 ans ne peuvent accéder aux autres profils. 

Mieux connaître les gens de votre école

"Lifestage rend facile et amusant de partager votre profil vidéo avec votre réseau à l'école" et de "mieux connaître les gens dans votre école ou les écoles voisines", indique la description de l'application.

Le nouveau réseau social demande à ceux qui le rejoignent de faire des clips vidéo pour décrire ce qu'ils aiment ou ce qui les énerve, leurs styles de danse, et d'autres aspects de leur personnalité.

Ces clips sont réunis pour servir de profil public pouvant être vus par les autres utilisateurs, à condition qu'ils soient assez jeunes. Un outil permet aussi de bloquer ou signaler des personnes plus âgées. Facebook n'a cependant pas répondu à une demande de commentaire de l'AFP.

Selon le site TechCrunch, s'il n'est pas nécessaire de posséder un compte Facebook pour s'inscrire, les adolescents doivent cependant indiquer le nom de leur établissement scolaire.

Certains observateurs voient dans ce nouveau produit un nouvel effort du groupe pour rester en phase avec les jeunes internautes, qui ne sont pas forcément désireux de rejoindre leurs parents sur son réseau principal.

Après avoir lancé Slingshot en 2014, Facebook tente donc une nouvelle fois de concurrencer son rival Snapchat, dont les messages et vidéos, qui disparaissent après avoir été visionnés par leur destinataire, sont très populaires auprès des adolescents. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK