Exposition Banksy à Bruxelles : artiste réellement libre ou produit bankable?

Banksy est l'artiste incontournable dans le domaine du street-art, d'autant plus depuis l'épisode de son oeuvre qui s'est auto-détruite après sa vente aux enchères. Une soixantaine d’œuvres de Banksy débarquent à Strokar Inside, à Ixelles, pour une exposition "Banksy unauthorized". 

Comme à Melbourne, Istanbul, Amsterdam ou Berlin, l’exposition "Banksy Unauthorized" risque bien d’attirer les foules à Bruxelles. Le mystérieux street-artiste au succès planétaire est une valeur sûre, ses œuvres se vendent à prix d’or. Des œuvres qui dénoncent pourtant régulièrement la société de consommation. "Lui-même joue avec le fait qu'il la dénonce, et en même temps il en joue, constate Alexandra Lambert, co-fondatrice de Strokar Inside. Donc c'est effectivement bankable, mais ça l'est aussi pour l'artiste. Pour la société, avoir ces messages qui passent, c'est une façon aussi de dénoncer tout cela". 

Le produit Banksy

Cartes postales, posters, t-shirts, goodies,… Aujourd’hui Banksy est une marque. Organiser une exposition autour de cette marque coûte un certain prix. Pour profiter de l’expo, chaque visiteur devra donc débourser 15€, ce qui a dérangé l’artiste et son équipe. "Je suis entré en contact avec Banksy et son équipe pour leur dire que cette expo allait être faite dans tel but, raconte Fred Atax, co-fondateur de Strokar Inside. Je leur ai demandé s'ils la contestaient ou pas. Quand ils disent qu'ils ne sont pas trop d'accord avec l'expo parce qu'elle est payante, moi je leur dis qu'ils sont peut-être millionnaires, mais pas nous. On ne peut pas se permettre de faire une exposition de cette envergure non-payante. En revanche, je leur ai proposé une alternative : la faire ensemble. Mais là, mute... Silence total! C'est ça aussi Banksy".

A partir du moment où c'est le contribuable qui paye, l'artiste n'est plus libre

Un silence qui relance un vieux débat : le street-art doit-il rester gratuit et accessible à tous dans la rue? Pour Fred Attax, la réponse est non. Les œuvres de street-art dans l’espace public sont parfois des commandes des autorités, ce qui d'après lui n'offre pas aux artistes une totale liberté : "Il y a des fresques sur des murs ici qu’on ne pourrait pas voir à l’extérieur parce qu’ici, les artistes sont libres. A l'extérieur, à partir du moment où c'est le contribuable qui paye, l'artiste n'est plus libre".

Dans la galerie, des œuvres de nombreux street-artistes sont exposées. L’intérêt d’y accueillir les œuvres de Banksy est aussi de mettre en lumière ces artistes plus anonymes. La partie des bénéfices de l'exposition qui revient au Strokar Inside sera notamment utilisée pour le développement d'une école d'art au Cap Vert.

L'exposition Banksy se tiendra du 8 novembre au 30 décembre. Sont entre autres présentées ses images à succès telles que "Girl With Balloon", mais aussi 25 photographies qui n'ont jamais été montrées. Des sculptures, des sérigraphies, des peintures et quelques pièces réalisées pour l'industrie de la musique, comme une couverture de disque, complètent l'exposition.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK