Etats-Unis: un père porte plainte contre Facebook et la publicité

La page d'accueil de facebook
La page d'accueil de facebook - © Loic Venance

Un père de famille a déposé plainte contre le site internet Facebook, pour ne pas demander l'autorisation des parents avant de faire savoir au reste des membres du réseau qu'un enfant "aime" une publicité.

"Nous pensons que cette plainte est complètement infondée et nous la combattrons vigoureusement", a indiqué mercredi Facebook par courriel, répondant à l'AFP.

Les avocats de Scott Nastro et de son fils ont déposé plainte mardi devant un tribunal civil de New York et veulent associer au dossier tous les membres de Facebook de moins de 18 ans de l'Etat dont les noms ou profils ont été utilisés pour promouvoir des produits ou des services, ou dans le but d'élargir le nombre de membres.

"Facebook semble être continuellement à la recherche de nouvelles façons d'utiliser les noms et profils de ses membres, dont les enfants, pour ses propres visées commerciales", a déclaré Lee Squitieri, avocat, cité dans des documents déposés à la cour.

En 2007, la société basée en Californie a lancé son service permettant de lier la publicité en ligne des annonceurs aux activités de ses membres, comme le fait d'écrire la critique d'un restaurant ou d'indiquer que l'on "aime" une marque.

La plainte s'attaque également à la pratique de Facebook autorisant les mineurs à participer à son service de "Recherche d'amis", qui recommande aux membres certains profils au sein de la communauté Facebook qui compte plus de 500 millions de membres.


AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir