Etats-Unis: 231 cyberattaques des services de sécurité en 2011

La révélation, écrit The Washington Post, fournit de nouvelles preuves que le gouvernement américain se livre au cyberespionnage à grande échelle avec des moyens de plus en plus agressifs. Sous le nom de code "Genie", les experts informatiques américains se sont infiltrés dans des réseaux étrangers afin d'obtenir des informations, de perturber les réseaux ou le matériel informatique.

Le programme, estimé à 500 millions d'euros, s'est depuis encore développé. D'ici la fin de l'année, un software spécial aura été implanté dans au moins 85 000 ordinateurs à travers le monde. Soit quatre fois plus qu'en 2008. Dans la passé, le gouvernement utilisait le cybersespace pour se défendre mais sa stratégie est devenue plus offensive, selon le journal.

Sur les 231 "opérations offensives" menées en 2011, près d'un quart ont visé des cibles "hautement prioritaires", notamment en Iran, Russie, Chine et Corée du Nord.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK