En 1996, l'Australie mettait fin aux tueries de masse. Voici comment (vidéo)

Malgré la tuerie de Las Vegas, la pire de l’histoire moderne aux Etats-Unis, les pro-armes n’en démordent pas: il ne sert à rien de légiférer de manière plus stricte sur les armes à feu pour faire baisser le nombre de victimes qu’elles génèrent. Ce qu’il faut, c’est que les "gentils" aient plus facilement accès aux armes pour se défendre des "méchants" qui en ont déjà.

C’est leur opinion mais le fait est que les constats empiriques s’opposent à ce raisonnement. Pourtant, un cas en particulier permet de démontrer à quel point ils ont tort. Il s’agit du cas australien.

Le 28 avril 1996, un tireur isolé faisait 35 morts à Port Arthur. La pire tuerie de masse qu’ait jamais connue l’Australie.

Douze jours après ce massacre, le gouvernement conservateur de l’époque prenait des mesures drastiques, parmi celles-ci:

  • Plus de 600 000 semi-automatiques et carabines rachetées à leur propriétaire
  • Interdiction des ventes privées par des particuliers
  • Obligation d’enregistrement individuel de chaque arme au nom du propriétaire
  • Obligation de justifier précisément les raisons d’un achat d’arme (l’autodéfense ne faisant pas partie des motifs valables).

Efficace ? 

"Aucune législation n’empêchera jamais un fou de tuer". Vraiment?

Si l’on en croit les pro-armes aux Etats-Unis, dans le sillage de Bill O’Reilly, ancien présentateur sur Fox News, "aucune législation n’empêchera jamais un fou de tuer". Autrement dit, des lois plus strictes sur le contrôle des armes à feu, cela ne servirait à rien.

Et pourtant…

Dans la décennie qui a précédé les mesures de contrôle, l’Australie subissait en moyenne une tuerie de masse par an.

Mais depuis les mesures de contrôle, il n’y a plus eu la moindre tuerie de masse dans le pays. Et c’était il y a 21 ans.

Mieux que cela, les mesures n’ont pas seulement mis fin aux tueries de masse. Grâce à ce contrôle plus stricte des armes à feu :

  • Les meurtres par armes à feu ont baissé de 59% dans la décennie qui a suivi
  • Les suicides par arme à feu ont baissé de 65% sur la même période
  • Les braquages avec armes à feu ont diminué significativement

Sur la même période, les Etats-Unis, restés très laxistes en matière de contrôle des armes à feu, ont connu des centaines de tueries, faisant des milliers de morts et de blessés.

 

>>>Découvrez en tête d'article le module vidéo réalisé par Martin CambierJulien Vlassenbroek et Cristian Abarca<<<

Retrouvez les productions de VEWS sur la page Facebook du projet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK