En 1965, "Poupée de cire, poupée de son" propulsait France Gall

"Je suis une poupée de cire, une poupée de son.  Mon cœur est gravé dans mes chansons. Poupée de cire poupée de son." Lorsque France Gall présente cette chanson en 1965 sur le plateau de l'Eurovision, elle ne s'attendait absolument pas à gagner.

"L'après-midi, je me suis fait huer par les musiciens lors de la répétition," confie-t-elle cinquante ans plus tard sur le plateau de France 2. "Et le soir, je suis partie tellement perdante qu'à la fin de la chanson, j'ai dit 'allons, sortons. J'ai envie de boire un verre de lait ou quelque chose'."

>>> A lire aussi: Portrait de France Gall

Contre toute attente, la chanteuse française remporte finalement le concours. France Gall ne chante pas très juste. Mais la fraîcheur de ses 17 ans et la chanson de Serge Gainsbourg lui permettent de se démarquer. 

Pour célébrer sa victoire, elle demande à appeler Claude Français, avec lequel elle était en couple. "Et ce garçon," dit-elle sans citer son nom, "juste avant que je monte sur scène, pour aller rechanter ma chanson, il me dit, "Je te quitte". Donc moi, qui étais très amoureuse, je pleure. Et on me pousse sur scène et on voit que j'ai plein de larmes mais ça n'a rien à voir avec le fait que j'ai gagné ". 

Malgré ce drame amoureux, cette victoire permet de propulser France Gall sur les devants de la scène. "Les Sucettes", "La Déclaration d'amour", "Si maman si", "Il jouait du piano debout", "Ella, elle l'a", "Evidemment", sont quelques titres parmi ses nombreux tubes. 

>>> A lire aussi: Les 5 plus grandes chansons de France Gall  

Après la mort de son compagnon Michel Berger, qui lui écrivait ses chansons, France Gall quitte finalement le devant de la scène en 1992. Elle s'est finalement éteinte ce 7 janvier à l'âge de 70 ans. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK