Elizabeth II boucle son jubilé en l'absence de Philip, hospitalisé

La reine, longuement ovationnée la vieille au soir lors du finale d'un concert pop d'anthologie au pied du palais de Buckingham, a été accueillie dans la matinée sous les hourra d'une foule compacte, à son arrivée pour une messe d'action de grâces en la cathédrale Saint-Paul.

De nombreux représentants de la famille royale, des corps constitués et les Premiers ministres présent et passés, occupaient les travées.

Exceptionnellement, le siège au côté de la souveraine, chef de l'église anglicane, n'était pas occupé par son époux, le duc d'Edimbourg, quand l'archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams a loué "les soixante ans de bons et loyaux service de sa Majesté, extrêmement astreignants mais profondément joyeux".

A l'issue de la cérémonie, la reine devait gagner dans sa Bentley blindée Westminster Hall, le siège du parlement, pour un déjeuner en présence de 700 convives.

Elle devait ensuite défiler en carrosse dans les artères londoniennes et remonter l'avenue du Mall pavoisée jusqu'à son palais de Buckingham, au balcon duquel elle apparaîtra, pour un traditionnel salut, entourée de plusieurs des personnages clés de la famille des Windsor.

Elizabeth devait enfin lancer en fin de journée un message à ses sujets et aux 2 milliards d'habitants du Commonwealth de 54 nations qu'elle préside, construit sur les vestiges de l'empire britannique.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK