Editions Diagonale, une nouvelle maison pour les premiers romans

Une maison d'édition dédiée aux premiers romans
Une maison d'édition dédiée aux premiers romans - © RTBF

D’année en année, de moins en moins de premiers romans sont publiés. Les éditeurs, frileux, préfèrent souvent miser sur des talents déjà bien connus. Pour donner une chance aux jeunes auteurs, les éditions Diagonale ont vu le jour. Parce que tous les grands auteurs ont commencé par un premier texte, Pascaline David et Anne-Gaëlle Dumont ont fait le choix d’éditer exclusivement des premiers romans, tous genres confondus, avec un objectif : dénicher les talents.

Un défi de taille pour deux passionnées. Philosophe de formation, Pascaline David a exploré plusieurs voies, le montage vidéo, l’écriture de scénario, et l’édition, aux éditions Namuroises, avec une collection dédiée aux premiers romans. Anne-Gaëlle enseignait le français. Passionnée par les lettres depuis l’enfance, elle souhaitait être à la source de la littérature.

Un pari osé

Elles l’avouent, le pari est risqué. Mais les deux jeunes femmes y croient. "Nous répondons à une vraie demande des nouveaux auteurs qui recherchent un interlocuteur privilégié avec des gens de métier." A titre d’exemple, un manuscrit arrive toutes les 8 minutes chez Gallimard. Les jeunes auteurs ne sont pas accompagnés pour percer dans cette marée de manuscrits. Pour faire éclore les talents, les éditions Diagonale publient à compte d’éditeurs. Et des fiches de lecture accompagneront les textes refusés, pour encourager et orienter les jeunes auteurs.

L’aboutissement d’une première année de travail

Et pour attirer ces manuscrits, les éditions diagonales font leurs premiers pas à la Foire du livre. Aux côtés des géants de l’édition, le stand est encore modeste, mais la nouvelle venue est plutôt bien accueillie. Elle pourrait même bientôt rendre service aux éditeurs renommés nous explique Pierre-André François délégué commercial chez Dilibel (Hachette). "Elles ont plus de temps pour lire et faire un travail avec l’auteur, ce qui n’est pas le cas dans les grandes maisons très sollicitées. Il arrive souvent que des auteurs commencent chez des petits éditeurs qui font ce travail de terrain et arrivent ensuite chez d’autres éditeurs plus importants sur la place éditoriale". Et une fois dénichés, une fois le risque éditorial passé, les nouveaux talents rejoindront peut-être les rayons des géants du marché.

C. Liégeois

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK