Douze projets de coproduction retenus par le screen.brussels fund

Le projet de Stéphane Steker (photo) a été retenu parmi les 12 projets coproduits par screen brussels
Le projet de Stéphane Steker (photo) a été retenu parmi les 12 projets coproduits par screen brussels - © THIERRY ROGE - BELGA

La plate-forme audiovisuelle bruxelloise "Screen.brussels" a sélectionné 12 projets de coproduction lors de sa deuxième session de 2019, pour un investissement de 950.000 euros, indique-t-elle mercredi par communiqué. Parmi les projets figurent cinq longs métrages, trois séries télévisées, deux séries documentaires, une websérie et une collection de court-métrages. Ces projets entraîneront un retour de 955% dans l'économie régionale, souligne "Screen.brussels".

Sept des projets sont entièrement financés en Belgique, à savoir "La théorie du Y", une websérie des Bruxellois Caroline Taillet et Martin Landmeters, "La belge collection", quatre court-métrages des Bruxellois Guillaume Senez, Pablo Munoz Gomez, Ann Sirot, Raphael Balboni, Laura Petrone et Guillaume Kerbusch, "Losers Revolution", long-métrage de Thomas Ancora et Grégory Beghin, "Spaceboy", film réalisé par Olivier Pairoux, "La dernière tentation des belges" (Jan Bucquoy), "Chasse à l'homme" et "Hoodie", série bruxello-gantoise de Olympia Allaert, Senne Dehandschutter et Anthony Nti (Gand).

On y retrouve également le nouveau film de Stephan Streker ("Le monde nous appartient", "Noces"), inspiré d'un fait divers réel ayant bousculé la Belgique. Le long-métrage compte notamment au casting Jérémie Rénier.

"Le retour direct de l'investissement des 950.000 euros pour le secteur de l'audiovisuel s'élève pour cette session à plus de 9 millions d'euros en promesses de dépenses", estime "Screen.brussels". La dizaine de projets retenus mettra à l'ouvrage de nombreuses entreprises bruxelloises du secteur.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK