Des personnalités de médias flamands victimes de "fake news": Medialaan et la VRT portent plainte

Hanne Decoutere (VRT)
Hanne Decoutere (VRT) - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Medialaan - De Persgroep Publishing, la maison mère de VTM, et la VRT, le service public flamand, vont déposer plainte après que plusieurs de leurs employés connus du grand public ont été victimes de fausses informations relayées sur les réseaux sociaux.

Plusieurs BV (pour "Bekende Vlamingen"), dont An Lemmens, Evi Hanssen, Natalia (VTM) et Hanne Decoutere (VRT), ont été victimes de "fake news", selon les deux médias.

Dans le cas d'An Lemmens, il s'agissait d'une publicité détournée pour des produits de beauté, postée sur Facebook et Instagram. De fausses informations ont également annoncé le licenciement de la présentatrice du journal télévisé de la VRT, Hanne Decoutere. Dans une interview accordée à la VRT lors de l'émission "Van Gils & Gasten, Hanne Decoutere explique comment elle a appris qu'une fausse information circulait à son sujet: "On m'a envoyé plusieurs messages avec la photo et le message qui circulait sur les réseaux sociaux. Il disait que j'étais virée parce que j'avais vendu des produits anti-âge, concurrents de ceux utilisés à la VRT. Certaines personnes me demandaient aussi où est-ce qu'ils pouvaient se procurer ces produits". 

Les deux médias ont annoncé leur intention de saisir la justice.

Côté francophone du pays, d'autres présentateurs notamment de la RTBF ont aussi été victime de fake news sur les réseaux sociaux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK