Des chercheurs mettent au point un détecteur de sarcasme

Des chercheurs mettent au point un détecteur de sarcasme
Des chercheurs mettent au point un détecteur de sarcasme - © Tous droits réservés

Le sarcasme, action de railler avec méchanceté, est bien souvent plus facile à déceler à l'oral qu'à l'écrit. Cette situation provoque souvent de grandes interrogations chez les internautes. Si vous êtes adeptes des réseaux sociaux vous aurez remarqué que le sarcasme est un langage à part entière sur le web. Particulièrement sur Twitter où les aficionados du trait d'esprit incisif se multiplient.

Il est vrai que quand on ne connait pas l'auteur d'une publication, il est très difficile d'identifier du sarcasme, on se retrouve alors démuni face à l’interprétation de certains propos. Slate.fr rapporte que "l’année dernière, le site Fastcodesign expliquait que les émotions, notamment le sarcasme, sont plus complexes à discerner dans le texte . Sans le bénéfice des inflexions de la voix ou des gestes physiques, cela peut être dur de différencier le e-sarcasme du e-sérieux, écrivait le site. Des chercheurs ont trouvé que les auteurs de remarques sarcastiques entendent dans leur esprit ce ton si particulier, et échouent donc à le retranscrire. Au total, seulement 56% des personnes étudiées réussissent à détecter le sarcasme, qui provoque donc de nombreuses interférences dans les échanges."

Les chercheurs s'emparent du problème

Des chercheurs ont trouvé la solution pour pouvoir identifier les statuts sarcastiques et vous permettre de naviguer en toute sérénité sur les réseaux sociaux sans tomber de le piège du sarcasme.

Deux professeurs des universités de Berkeley et de Washington ont décidé de se lancer dans le développement d’un algorithme qui pourrait permettre de détecter le sarcasme à l'écrit, et sur Twitter notamment.

Mais ce qui rend ce projet différent des autres c'est que l'accent est mis sur de l'information contextuelle. Selon les chercheurs, si on connait le contexte des informations données, comme qui a écrit le texte et si elle sont partagées avec les amis ou au grand public, cela sera plus facile de trouver du sarcasme.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK