Des apéros islamophobes à Paris et Bruxelles ?

RTBF
RTBF - © RTBF

A Paris, les organisateurs ne s'en cachent pas: il s'agit de lutter contre "l'occupation" du quartier de la Goutte d'or. L'initiative est dénoncée par SOS Racisme, qui a obtenu l'interdiction de l'apéro. Mais le groupe a fait des émules en Belgique.

Les apéros géants, c'est la grande folie du moment. Chacune de ces organisations festives et spontanées suscite son lot de commentaires et de prises de positions publiques, parfois surprenantes. Jusqu'ici, pas de message particulier délivré par les organisateurs, sinon l'envie de faire la fête et le désir de faire se rencontrer "dans la vie réelle" des gens venus de tous les horizons du web.

Mais voici qu'un prochain apéro Facebook suscite la polémique: "Parce que la rue Myrha et d'autres artères du quartier sont occupées, particulièrement le vendredi, par des adversaires résolus de nos vins de terroir et de nos produits charcutiers", un groupe sur Facebook appelle à un apéro géant au beau milieu d'un quartier parisien peuplé majoritairement de personnes étrangères de confession musulmane. Objectif avoué: consommer ostensiblement de la viande de porc et boire de l'alcool afin de contester "l'islamisation du quartier".

L'une des organisatrices explique au journal Métro que cette initiative est "l'expression d'un ras le bol". Certains avancent que l'initiative est soutenue par l'extrême-droite.

Interdit

Mais il ne doit pas être toléré, dénoncent certains élus de gauche, comme Jean-Luc Mélenchon: "Ni populaire, ni festif, ni laïque et républicain, ce rassemblement s'annonce comme haineux, violent et raciste", dit-il. L'organisation SOS Racisme a d'ailleurs demandé au préfet de Paris d'interdire la manifestation initialement prévue le vendredi 18 juin. Elle a été entendue: la préfecture de police a justifié cette interdiction, qui concerne aussi tout projet de contre-manifestation, car "cet événement (...) est créateur de risques graves de troubles à l'ordre public".

Sur le groupe dédié à l'événement (qui compte tout de même près de 6800 membres), il n'est désormais plus question de date précise. Elle sera "fixée ultérieurement" y indique-t-on sans davantage de précision.

En Belgique aussi

L'initiative a fait des émules: des groupes se sont créés pour appeler à des apéros semblables dans d'autres villes de France comme Lyon ou Lille. Et jusqu'en Belgique: un groupe appelle en effet, sur le même modèle, à un apéro géant à Molenbeek. Il ne compte encore que quelques dizaines de membres mais les références qu'il affiche sont sans équivoque: le groupe est lié avec un autre dénommé "Pour le retour aux valeurs européennes", et qui se qualifie lui-même de "groupe ultra-nationaliste", disant "non à l'islamisation et non au capitalisme judéo-américain", le tout orné d'un blason figurant la croix "pattée", un insigne caractéristique des groupuscules néo-nazis.

Sur le mur du groupe, les messages islamophobes et nationalistes se succèdent...

T.N.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK