Fonds d'urgence, secteur du livre, festivals: la FWB accorde 11,5 millions d'aides supplémentaires au secteur culturel

Plusieurs artistes se sont réunis au Mont-des-Arts à Bruxelles pour une action symbolique alors que ce tient une séance à la Chambre concernant le secteur culturel.
Plusieurs artistes se sont réunis au Mont-des-Arts à Bruxelles pour une action symbolique alors que ce tient une séance à la Chambre concernant le secteur culturel. - © Eric BOEVER

Alors que le prochain Conseil national de sécurité aura lieu le 3 juin prochain pour décider des nouvelles mesures de déconfinement, plusieurs secteurs tentent de se faire entendre. C’est notamment le cas du secteur culturel. Ce vendredi une poignée de travailleurs du monde culturel se rendaient à la Chambre pour expliquer concrètement les difficultés de leur secteur.

Ce matin déjà, plusieurs d’entre eux se sont réunis pacifiquement au Mont-des Arts à Bruxelles, pour exprimer leur crainte autour d’une action symbolique. Une tombe de la culture qu’ils sont venus fleurir.

Ce vendredi après-midi, les représentants de la Chambre devraient se décider pour une aide au secteur culturel et se pencher sur le statut d’artiste.

Un secteur aux abois

Le secteur, rappelons-le dépend des entités fédérées. Mais, dans le contexte actuel, il attend du fédéral des réponses claires. C’était d’ailleurs l’objet de la dernière conférence interministérielle de la culture. Rappelons aussi que pour le secteur culturel, la pandémie représente 93% de pertes de revenus et qu’il concerne environ 250.000 personnes et 5% du PIB en Belgique.

Alors qu’en France le secteur amorcera le déconfinement du secteur dans le courant du mois de juin, la Belgique semble avancer à pas plus modérés. Le secteur culturel, lui, attend un calendrier clair.


►►► Lire aussi : déconfinement en Belgique : ce que le secteur culturel attend du conseil national de sécurité


Ça tombe bien, ce vendredi à la Chambre, le secteur culturel est au menu des discussions de la commission Affaires sociales.

Une enveloppe de 11,5 millions pour la culture

Du côté de la la Fédération Wallonie Bruxelles, 11,5 millions d’euros supplémentaires ont été octroyés par le gouvernement, qui vient de se mettre d'accord sur une série d'aides pour le secteur du livre mais aussi les festivals et le secteur international: 

  • Le fonds d'aide de 8,6 millions d’euros déjà affecté pour venir en aide au secteur culturel est étendu. Si les musées et les monuments du patrimoine ont pu rouvrir moyennant des directives et des mesures sanitaires bien spécifiques, ce n’est pas le cas de nombreux secteurs d’arts du spectacle, notamment. C’est pourquoi la Fédération Wallonie Bruxelles a décidé ce vendredi d’augmenter le fonds d’urgence, à hauteur de  8,5 millions d’euros à destination des opérateurs culturels. " Les demandes d’indemnisation pourront être introduites pour la période du 4 mai au 5 juillet ", précise le communiqué. Une des balises essentielles à l’octroi de cette aide de la FWB c’est la rémunération des artistes et des techniciens.
  • Les compagnies artistiques provenant de la Fédération Wallonie-Bruxelles subissent souvent des annulations de contrats de cession sans possibilité de report ni indemnités lors qu’il s’agit de prestations à l’étranger. C'est pourquoi le Gouvernement a décidé de prendre en compte les pertes liées à l’annulation d’événements culturels à l’étranger et d’apporter une aide complémentaire urgente de 1 million d'euros aux équipes techniques et artistiques

Quid des festivals ?

  • Le 15 avril dernier, face à l’épidémie du coronavirus, le Conseil national de sécurité prenait la décision d’interdire les festivals et ce jusqu’au 31 aout. Clap de fin donc pour la plus importante saison pour les organisateurs, techniciens et artistes de festivals. Pour leur venir en aide, la Fédération Wallonie Bruxelles avait engagé une enveloppe d’aide via le fonds d’aide au secteur culturel. Mais cela ne couvrait que jusqu’au 4 mai, date du début de la fin du confinement. C’est pourquoi ce vendredi, la FWB a décidé de débloquer 2,5 millions d’euros supplémentaires pour les festivals ultérieurs, à condition que cette aide se retrouve dans la rémunération des artistes et des techniciens. Point intéressant, le focus de la FWB se porte principalement sur les petits festivals, et ceux qui ne bénéficient pas ou peu de subventions publiques. L’objectif ? " Garantir la diversité du paysage culturel ".
  • Enfin, la chaine du livre va elle aussi bénéficier d'aides, à concurrence de 2,67 millions d'euros. Ces aides seront concrétisées via un achat massif de livres belges pour 1 million d’euros, un plan de promotion de la littérature belge francophone de 100 000 euros, et enfin des enveloppes d'aides pour les auteurs, les libraires, et les éditeurs.

La question du statut d’artiste

Il y a finalement plusieurs chiffres qui attestent de la précarité du monde culturel. Et concrètement cela signifie que des milliers d’intermittents du spectacle se retrouvent sans rien, pas un sou. Et pas non plus de perspectives de contrats pour les mois à venir.

Quant à l’obtention des aides, c’est un peu le parcours de combattant. Lorsqu’un artiste perçoit des droits d’auteur, alors il perd ses droits au chômage liés à son statut d’artiste. Une difficulté d’autant plus importante dans le contexte du coronavirus. Ce sera l’un des points principaux des discussions à la Chambre.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


Si une "période blanche" a été décidée sur ce point, elle n’est valable que jusqu’au 31 décembre 2020. Ainsi les personnes qui bénéficient du statut d’artiste pourront le conserver jusqu’à cette date. Ce vendredi, 15 personnes travaillant pour le secteur culturel se présentent devant les députés. Objectif ? Expliquer ce qu’est leur réalité. Et démontrer que le statut d’artistes n'est pas un cadeau. 

 

 

Rassemblement symbolique d'acteurs culturels au Mont des Arts (JT du 29/05/2020)