Décès de Vera Rubin, l'astronome qui a fait la lumière sur la matière noire

Au cours de sa carrière, Vera Rubin a examiné plus de 200 galaxies.
Au cours de sa carrière, Vera Rubin a examiné plus de 200 galaxies. - © DR

Vera Rubin est morte à 88 ans. Cette scientifique de Philadelphie, avait participé à la découverte de la matière noire en démontrant que les galaxies ne tournent pas complètement de la manière envisagée par les lois de l’astronomie. Cette matière noire représente 27% de l'univers, alors que l'on ne voit que 5% des galaxies connues.

La force de la matière noire

Le constat de Vera Rubin sur les anomalies de trajectoire des galaxies s’appuyait sur une théorie selon laquelle une autre force était en jeu, à savoir la matière noire. Cette matière qui n’a jamais été observée directement, représente 27% de l'univers, contre 5% de l'univers en matière observable normale.

Les découvertes scientifiques de Vera Rubin lui ont valu de nombreuses récompenses. Elle fut notamment la deuxième femme astronome élue à l'Académie nationale des sciences. Elle a également reçu la médaille nationale de la Science de mains du président Bill Clinton en 1993 "pour ses programmes de recherche pionniers en cosmologie d'observation".

Les femmes n'étaient pas autorisées dans le programme d'études supérieures en astronomie

Vera Rubin est la seule scientifique en astronomie à avoir obtenu son diplôme du Vassar College en 1948. Lorsqu'elle a cherché à s'inscrire comme étudiante à Princeton, elle a appris que les femmes n'étaient pas autorisées dans le programme d'études supérieures en astronomie de l'université.

Après un doctorat de l'Université de Georgetown, Vera Rubin a travaillé au Carnegie Institution de Washington. Au cours de sa carrière, Vera Rubin a examiné plus de 200 galaxies.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK