Décès de la reine Fabiola: "Sois Belge et tais-toi!" rend hommage à la Reine

"Un grand cru", en dira à la tombée du rideau Laurette Onkelinx, présidente de la fédération bruxelloise du PS. "Ils ont changé de registre pour les personnages. Avant, j'étais un peu fanfreluche, mais là je suis dans l'indignation et l'offensive".

Ses assauts incessants pour s'ériger contre la "traîtrise" du Premier ministre Charles Michel rythment la critique acerbe du gouvernement en place. Le dilemme du MR prend des airs cornéliens, Charles Michel se meut en pantin et la N-VA abêtie dévoile des intentions pernicieuses. Pour le cdH, Joëlle Milquet enseigne à Benoît Lutgen le jeu du ni oui ni non. Quant au PS, il est blâmé pour son inaction au pouvoir.

Mais, Elio Di Rupo reprend la rue au PTB en se positionnant au centre des mouvements de grève. "On a eu des événements, de nouveaux personnages... On tape peut-être plus juste parce qu'il y a des cibles qui sont meilleures. Mais c'était difficile, parce qu'aujourd'hui les tics des politiques ne sont pas connus du grand public. (...) On a travaillé sur les possibilités de grossir les traits de la caricature", explique l'auteur du spectacle André Rémy. Les "galanteries" de la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant, les conseils inopportuns du sélectionneur des Diables rouges Marc Wilmots et l'explication du Blackout par Jean-Claude Van Damme amènent ainsi des ponctuations enjouées dans la vision apocalyptique décrite à l'envi dans les rangs du PS.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK