Décès de Johnny Hallyday: la France se prépare à dire adieu à son idole

Décès de Johnny Hallyday: la France se prépare à dire adieu à son idole
4 images
Décès de Johnny Hallyday: la France se prépare à dire adieu à son idole - © VALERIE MACON - AFP

 

De l'émotion, des motos et du rock'n roll: les fans de Johnny Hallyday affluaient en nombre samedi sur les Champs-Elysées à Paris pour dire adieu à leur idole, décédée mercredi à l'âge de 74 ans.

Le cortège funéraire du rockeur français doit descendre "la plus belle avenue du monde" à partir de 12H00 en direction de l'église de la Madeleine, où aura lieu une cérémonie religieuse en présence de sa famille, ses amis et du président Emmanuel Macron. De petits groupes emmitouflés déambulaient tôt samedi sur le parcours du cortège, certains arrivés dans la nuit pour trouver une bonne place sur les trottoirs, comme ces quatre Belges d'une cinquantaine d'années venus en voiture de Jodoigne près de Bruxelles.

"On veut rendre hommage à Johnny", dit à l'AFP l'un d'eux, Claude Broos, un plombier de 55 ans. "C'est toute ma vie, je l'écoute matin, midi et soir."

>>>Funérailles de Johnny, comment suivre ses funérailles en radio, télé et sur le web

Combien seront-ils ? Des centaines de milliers ? Des millions ? Les Champs Elysées devraient être noirs de monde pour saluer une dernière fois le rocker avant ses funérailles prévues lundi dans l'île des Caraïbes de Saint-Barthélemy. Dès vendredi, les fans du chanteur, décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 74 ans, ont commencé à affluer, en bus, en train, en voiture et évidemment à moto pour se rassembler à Paris, où la Tour Eiffel fait clignoter depuis vendredi le simple message 'Merci Johnny'. Tous réunis pour un hommage aussi exceptionnel que rare pour un artiste.

Comparé à Victor Hugo

Cette semaine à l'Assemblée nationale, une députée a comparé sa disparition à celle de l'écrivain Victor Hugo, dont le convoi funéraire avait descendu les Champs-Elysées en 1885, suivi par deux millions de personnes selon la presse de l'époque. Le cortège funéraire de Johnny empruntera lui aussi la "plus célèbre avenue du monde" à partir de 12h00 en direction de l'église de la Madeleine, où aura lieu une cérémonie religieuse, à laquelle assisteront la famille et les proches.

Le président français Emmanuel Macron, qui a qualifié Johnny de "héros national", prendra brièvement la parole pendant la cérémonie diffusée sur grands écrans et à la télévision. L'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy, qui avait marié Johnny et Laeticia Hallyday à Neuilly en 1996, sera lui aussi présent.

"C'est un pan entier de nos vies qui disparaît", a-t-il déclaré en se recueillant vendredi avec son épouse Carla Bruni devant la dépouille du chanteur au funérarium du Mont-Valérien, en banlieue parisienne.

"Il faut que ça reste rock'n roll"

Si les modalités de l'hommage samedi ont été arrêtées par les enfants de Johnny, Laura Smet et David Hallyday, avec Brigitte Macron qui les a reçus jeudi à l'Elysée, l'événement sera fidèle à "certaines envies glissées" par le chanteur lui-même, a dit Sébastien Farran, le manager de la star morte des suites d'un cancer des poumons.

"Il faut que ça reste rock'n roll, très axé sur la musique, qu'il y ait des motos et des bikers qui l'accompagnent et qu'il soit proche de son public et de ses fans", a-t-il précisé. Quelque 500 à 700 motards et bikers suivront donc le convoi du rockeur.

De la musique 'live' sera également jouée par les musiciens de Johnny, mais sans chanteur, sur une scène montée sur le parvis de la place de la Madeleine. Près de 1500 policiers et gendarmes sont dédiés à la sécurisation de l'événement et un important périmètre de protection a été mis en place.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK