CRIOC: les sites de rencontre incitent surtout à dépenser

RTBF
RTBF - © RTBF

Le CRIOC a réalisé une étude sur la façon dont les agences matrimoniales et les sites de rencontres attirent les consommateurs et les incitent à payer toujours plus d'argent dans l'espoir de pouvoir entamer une relation.

Selon le CRIOC (Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs), il y a peu de chance de rencontrer réellement l'amour en envoyant ses sms sur des sites de télévision par exemple. Le seul but dans ce cas est de faire envoyer le plus grand nombre possible de sms par le candidat.

Le CRIOC met aussi le consommateur en garde contre certaines fausses agences matrimoniales qui présentent de futures épouses qui n'existent pas ou ne sont pas présentées sous leur identité réelle.

Il en va de même pour les sites de rencontre qui fonctionnement par abonnement et dont le seul but est de faire prolonger le plus possible celui-ci. "Si le client veut prendre un rendez-vous pour rencontrer une fille, celui-ci est toujours fixé à une date qui oblige le demandeur à prolonger son abonnement et est ensuite annulé", souligne le CRIOC.

Les annonces des sites de "professionnelles de l'amour" sont également dénoncées par l'association de consommateurs qui explique qu'un premier payement est obligatoire pour accéder au site, avant que ce dernier ne renvoie vers un autre site, payant lui aussi. Selon le CRIOC, le seul but est d'obtenir l'adresse mail du visiteur pour lui envoyer des courriels provenant d'autres sites.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK