Coronavirus : la SACD appelle au soutien des auteurs et autrices lors de la crise sanitaire

Le comité belge de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) liste, vendredi, une série de revendications auprès du gouvernement fédéral, la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) et la Commission communautaire française (Cocof). Ces demandes visent à soutenir plus de 3.200 auteurs et autrices membres actifs dans les disciplines du théâtre, cinéma, cirque, radio, arts de rue...

Durement impactés par la crise sanitaire, les auteurs et autrices qui, selon la SACD, connaissent déjà une précarité permanente, font face à des conséquences culturelles, sociales et économiques dramatiques. En effet, les représentations, festivals, expositions, tournages, cours et autres manifestations culturelles annulées ou reportées réduisent les revenus, éloignent les publics et minent les perspectives d'exploitations ultérieures.

L'organisme de gestion collective appelle le gouvernement fédéral à adapter la législation sur le cumul des droits avec les allocations de chômage afin que les artistes qui perçoivent une rémunération basée sur leurs droits ne soient pas pénalisés. Il demande aussi l'adaptation des dispositions du tax shelter, l'amélioration des aides aux indépendants complémentaires et la neutralisation de la période allant du mois de mars à la fin de la crise dans le calcul des montants nécessaires pour ouvrir et conserver les droits.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Au gouvernement de la FWB et à la Cocof, la SACD demande à ce que les dépenses des institutions culturelles subventionnées soient bien considérées comme éligibles à la justification des subsides, tant au plan financier qu'au plan des obligations d'activité.

Le comité les invite également à décider d'octroyer une garantie de paiement aux créateurs, créatrices et artistes au cas où leur employeur ou commanditaire subsidié serait déficient, ce montant étant déduit ensuite de la subvention.

Également, l'organisme demande aux autorités publiques de neutraliser la période dans le cadre des contrats-programmes et de poursuivre les concertations avec les fédérations professionnelles reconnues afin d'établir le cadastre des annulations et reports, en ce compris leurs conséquences financières et sociales.

Pour finir, la SACD appelle à la mobilisation des fonds dont disposent les autorités publiques afin d'aider les opérateurs culturels à commander, à diffuser et à rediffuser les œuvres des auteurs et autrices belges francophones de toutes disciplines et/ou pour ouvrir des bourses directes de soutien dans le cadre du fonds de crise.