Coronavirus : la RTBF et la FWB lancent une émission éducative pour les 6-12 ans confinés

Dès lundi, la RTBF - en collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) - diffusera "Y'a pas école, on révise !", une émission éducative permettant aux enfants de six à douze ans de combler leurs lacunes en mathématiques, en français et en sciences. Ce nouveau rendez-vous vient compléter une offre de contenus éducatifs déjà mise en place depuis la suspension des cours et le confinement.

Les élèves de primaire et du début de secondaire pourront, de chez eux, réviser les matières dans lesquelles ils éprouvent des difficultés.

Le but n'est pas de remplacer un cours d'école mais de rappeler des notions élémentaires aux enfants et de les faire travailler dessus en s'amusant, comme l'explique la ministre de l'Éducation en FWB, Caroline Désir: "ces émissions n'ont nullement pour objectif de remplacer le travail essentiel des enseignants ni la relation de confiance qu'ils ont créée avec leurs élèves. (...) Ces programmes ont plutôt vocation à constituer un support complémentaire, accessible à toutes et tous, sous un format court et ludique."

Trois fois par semaine pendant vingt minutes, les enfants retrouveront "Y'a pas école, on révise !", qui alternera entre séquences de révision, d'éducation physique - avec des tutoriels donnés par des Diables Rouges et par l'Administration de l'éducation physique, du sport et de la vie en plein air (Adeps) - et des moments plus ludiques.

"Les lacunes sont là et elles vont se creuser", avertit l'administrateur général de la RTBF, Jean-Paul Philippot. "Comme la télévision est dans tous les foyers, nous pouvons apporter une solution à ce besoin criant d'aide", ajoute-t-il, précisant que ce format constitue un "enrichissement éditorial adapté à ce jeune public qui s'inscrit pleinement" dans la mission éducative du diffuseur public.

Rendez-vous est donné sur la chaîne OUFTivi tous les lundi, mercredi et vendredi, à partir de 15h00, à tous les élèves en quête de remédiation et ce, au moins pour toute la durée du confinement. Les retardataires pourront se rattraper sur auvio.be