Coronavirus : garantie pour les annulations dans le secteur des arts de la scène

Le secteur des arts de la scène est particulièrement exposé à des annulations de représentations.
Le secteur des arts de la scène est particulièrement exposé à des annulations de représentations. - © BRUNO FAHY - BELGA

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a mis en place un mécanisme de garantie visant à couvrir les annulations de spectacles pour cause de contamination au coronavirus ou de mise en quarantaine d'un membre de l'équipe artistique ou technique, ont annoncé jeudi le ministre-président et les ministres du Budget et de la Culture, Pierre-Yves Jeholet, Frédéric Daerden et Bénédicte Linard. Ce mécanisme pourra être étendu à toute la saison 2020-2021.

La concertation avec le secteur des arts de la scène a permis de constater que celui-ci est particulièrement exposé à des annulations de représentations dues à des contaminations ou suspicions de contamination parmi les membres des équipes artistiques et techniques, indique un communiqué.

Prise en charge calculée en fonction du poids des recettes propres

Le mécanisme adopté permettra de garantir les productions contre les risques d'annulations de représentations par une prise en charge partielle par la Fédération Wallonie-Bruxelles du contrat de vente au bénéfice du producteur. Cette prise en charge sera calculée en fonction du poids des recettes propres de l'opérateur dans son budget global. Si le producteur organise lui-même sa diffusion dans son lieu, celui-ci pourra également faire appel au mécanisme. L'indemnisation sera calculée sur la base des contrats de travail des équipes artistiques et techniques.

Ce mécanisme est apparenté au fonds de garantie mis en place pour les tournages de cinéma. L'intervention se fera si toutes les mesures de précaution sanitaire contenues dans les protocoles ont été respectées par les opérateurs. Il ne s'agit pas de compenser les pertes de recettes de billetterie ni de compenser des annulations liées à des décisions d'autres autorités. Ces deux situations font l'objet d'autres dispositifs de soutien.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK