Coronavirus en France : Emmanuel Macron lance un défi aux youtubeurs Mcfly et Carlito et se dit prêt à participer à une vidéo

Les deux vidéastes racontent n'avoir d'abord pas cru à la proposition du président français
Les deux vidéastes racontent n'avoir d'abord pas cru à la proposition du président français - © capture d'écran Youtube - Mcfly & Carlito

Souscrivez à un abonnement. Si cette phrase ne vous évoque que les relances continues de votre opérateur mobile pour passer du forfait 2 à 5 Go, vous ne connaissez sans doute pas Mcfly et Carlito, les deux troubadours de Youtube qui font chaque semaine hurler de rire leur près de 6,5 millions d’abonnés sur la plateforme d’hébergement de vidéos en ligne.

Si leurs vidéos publiées chaque semaine sur leur chaîne éponyme rassemblent en moyenne sept à huit millions de visionnages, la prochaine vidéo publiée par le duo ce dimanche 21 février pourrait bien flirter avec les étoiles et exploser le compteur. En cause : elle sera le fruit d’un défi tout particulier, lancé par le président français, Emmanuel Macron, en personne.

Objectif : 10 millions de vues

Dans une vidéo publiée ce vendredi 19 février, le binôme raconte avoir reçu un message vidéo du chef d’État. "Bonjour à tous les deux, j’espère que vous allez bien", lance-t-il filmé à la verticale, vraisemblablement à l’Élysée devant un mur qui ne manque pas de générer les moqueries de Raphaël et David, les noms de Carlito et Mcfly à la ville.

"Je sais que d’habitude, c’est vous les spécialistes des défis. Cette fois-ci on va inverser les rôles, c’est moi qui vais vous en lancer un", poursuit-il. Il remercie ensuite les youtubeurs pour leur "maradon", un direct de 11 heures durant lequel ils avaient récolté plus de 400.000 euros en faveur des soignants. Si ce challenge a été réalisé il y a près d’un an, le président français estime que des efforts sont encore nécessaires et il n’hésite pas à faire appel au célébrissime duo de vidéastes pour faire passer le message.

"Pour aider nos soignants aujourd’hui, pour nous aider à gagner collectivement face à l’épidémie, il y a des gestes, des comportements, des choix simples qui permettent de ralentir ou d’arrêter ce virus de la Covid-19. Alors je vous lance un défi", poursuit Emmanuel Macron sur le ton solennel qui lui est propre. Il demande alors à Mcfly et Carlito de réaliser une vidéo "pour réexpliquer ces gestes, l’importance de les respecter, de ne pas nous rassembler, de ne prendre aucun risque, pas avoir de grand regroupement, faire au maximum le télétravail, …"

Mais dans quel but le binôme de youtubeur doit-il réaliser ce défi ? Le chef de l’État français ne tarde pas à lever le mystère. Si la vidéo en question parvient à rassembler plus de 10 millions de vues, il s’engage à les inviter pour un tournage à l’Élysée. "10 millions de vues pour nous aider à battre le virus. À vous de jouer", conclut-il, laissant les deux amis, d’habitude plutôt loquaces, pantois.

Un choix pas si évident

Dans la suite de la vidéo, les deux amis, face comme hors caméra expliquent avoir d’abord cru à un canular lorsqu’ils ont été contactés par l’équipe de communication du président. Ils racontent aussi avoir hésité face à cette demande, alors que la prochaine élection présidentielle aura lieu en 2022.

"On ne souhaite pas faire de la politique", commente David – Mcfly -, les yeux dans l’objectif de la caméra face à laquelle il s’expose chaque semaine avec son compatriote depuis plus de trois ans. "Ce n’est pas notre volonté, ce n’est pas notre mission. Mais quoi qu’on fasse, ce sera interprété comme tel", poursuit Raphaël, alias Carlito. Pourtant étant donné la ligne éditoriale de leur chaîne Youtube et "la liberté avec laquelle ils réalisent leurs vidéos", les deux comparses estiment qu’il n’est pas hors propos d’accepter.


►►► À lire aussi : Youtubeur : un métier très visible mais obscur sur le plan légal


Mcfly et Carlito sortiront donc une chanson ce dimanche 21 février, au travers de laquelle ils rappelleront les bases des gestes barrière, comme leur a demandé Emmanuel Macron. Ils précisent que tous les fonds générés toutes plateformes confondues (Youtube, Spotify, …) seront reversés à une association d’aide aux étudiants, particulièrement touchés par cette seconde vague de l’épidémie de coronavirus.

Ils expliquent aussi qu’ils envisagent de réaliser un "concours d’anecdotes", un format très apprécié par leurs abonnés, en compagnie du président. Le principal intéressé aurait déjà répondu par l’affirmative à cette proposition, comme le racontent les deux trentenaires. Les exemples de ce type de vidéo réalisées par Mcfly est Carlito sont légion dans le catalogue de leur chaîne Youtube puisqu’ils ont déjà réalisé ce défi où ils tentent de berner leurs adversaires avec des vraies et fausses anecdotes avec des personnalités telles que David Guetta, Gad Elmaleh ou encore le duo de rappeurs Bigflo et Oli.

Atteindre les jeunes là où ils sont

Cette proposition, si elle peut paraître audacieuse voire même farfelue de la part d’un président n’est pas complètement inédite depuis qu’Emmanuel Macron est le locataire du palais de l’Élysée. Il avait déjà accordé une interview à Brut., un média vidéo diffusé uniquement sur les réseaux sociaux, en décembre 2020.

Mais cette fois-ci, le chef d’État de 43 ans quitte le monde médiatique pour se montrer sur une chaîne Youtube qui ne propose que des contenus de divertissement. Une forme de grand écart alors qu’au début de son mandat, cet ancien banquier, longtemps qualifié de "jupitérien", était extrêmement distant, même avec les journalistes.

Mais comme l’évoquent très justement Mcfly et Carlito dans leur vidéo, le calendrier de cette sortie, toujours médiatique malgré son aspect moins formel, n’est pas anodin. Emmanuel Macron cherche sans doute à se donner une image plus sympathique auprès des plus jeunes français, très férus des contenus proposés par le binôme de youtubeurs, mais aussi se montrer investi dans la lutte contre le coronavirus.


►►► À lire aussi : Coronavirus : l'"épuisement pandémique" explose en Belgique, surtout chez les jeunes


Une façon de toucher les Français les moins âgés, peu intéressés par les modes de communication traditionnels du gouvernement. En Belgique aussi, l’épidémiologiste Marius Gilbert avait fait appel aux influenceurs pour encourager les adolescents et jeunes adultes à participer au respect des gestes barrière et des mesures destinées à endiguer la propagation du coronavirus, alors que les chiffres s’affolaient.

Le président français fait donc d’une pierre deux coups, alors que l’élection qui désignera son successeur, à laquelle il pourrait être candidat, se rapproche à grand pas. En attendant, reste à savoir quelle attitude adoptera l’ancien banquier lorsqu’il sera face aux imprévisibles stars de Youtube, si d’aventure ils parvenaient à remplir le défi qu’il leur a lancé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK