Comment l'Expo 58 a permis à Walt Disney de payer ses dettes

Bruxelles durant la construction de l'Expo58.
Bruxelles durant la construction de l'Expo58. - © FILES - BELGA

En 1958, Bruxelles accueillait la première exposition universelle depuis la fin de Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, elle est plus connue sous le nom d'"Expo 58". Ce qui est beaucoup moins connu, c'est le rôle qu'a joué cet événement dans la carrière de Walt Disney.

À l'époque, les studios conçoivent un film de promotion pour les visiteurs du Pavillon américain de l'Expo. Celui-ci, intitulé "Beautiful America", est visible sur un écran circulaire de 360°.

En juillet 1958, Walt Disney se rend à l'Expo afin de chercher des idées pour améliorer son nouveau parc d'attractions Disneyland. Cette visite lui donne une idée de scénario qui sauvera quelque peu les studios Disney.

"Monte là-dessus": histoire d'un professeur fou

"Il y a une animation exécutée par un professeur d'université", explique Didier Vanneste, ex-directeur Disney. Dans celle-ci, on peut voir un professeur de chimie et de physique très sérieux qui utilise des moyens visuels marrants durant ces cours. En voyant cette animation, Walt Disney imagine le film "Monte là-d'ssus" ("The Absent-Minded Professor" dans la version originale) et réalise ce qui deviendra un blockbuster. 

Ce film, sorti en 1961, permettra à Disney de rembourser ses dernières dettes. Cette histoire de savant fou donnera même naissance à une suite "Après lui, le déluge" et deux remakes. L'Expo 58 marque donc la belge histoire de Walt Disney.

Retrouvez cette histoire, et bien d'autres, dans "Bruxelles 58", un documentaire diffusé ce vendredi 13 avril à 22h20 sur la Une.

Quelques images extraites du film "Monte là-d'ssus"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK