Comment inciter les adolescents à la lecture?

Mélanie Roland (Éditions Alice)
2 images
Mélanie Roland (Éditions Alice) - © RTBF

Beaucoup d'animations sont programmées ce week-end à la Foire du livre. Ce sera l'occasion de rencontrer des auteurs et des dessinateurs comme Thomas Lavachery (l'auteur de Bjorn le Morphir) l’illustrateur italien Lorenzo Mattoti ou Benoît Sokal, l’auteur de "Canardo". Plusieurs éditeurs belges de livres jeunesse seront également présents.

Mélanie Roland est éditrice aux éditions Alice, qui s'adresse aux enfants et aux adolescents. Quelle est la ligne éditoriale de cette maison ?

"On a beaucoup de livres drôles, légers, mais on essaye d’aborder des sujets importants. Ce qui me semble essentiel c’est de faire des livres qui répondent à des questions qui perturbent les adolescents, qui ont besoin d’aide dans des moments où ils se sentent perdus… La lecture peut parfois leur amener quelques clefs".

Vous travaillez avec les écoles, les élèves rencontrent les auteurs ?

"Oui, il y a la sélection des prix qui nous aident beaucoup puisque les organisateurs ont déjà toute une organisation dans les écoles. Mais oui, quand les écoles nous le proposent, nous venons, on fait se déplacer les auteurs, les traducteurs, des illustrateurs pour faire des animations et essayer d’expliquer leur livre ce qu’ils ont voulu faire, de montrer leur travail, et aussi de ré-apprivoiser les jeunes et leur montrer que la lecture ce n’est pas spécialement une vieille édition poussiéreuse que les grands-parents ont étudié à l’époque, mais qu’il y a d’autres choses avec d’autres mots !"

Y a-t-il une technique particulière pour inciter les jeunes à lire ?

"La forme est très importante. Nous faisons de plus en plus attention aux couvertures, parce qu’on s’est rendu compte dans des échanges avec des élèves que la plupart d’entre eux prenaient le livre et ne le retournaient même plus pour lire ce qui était écrit derrière, et s’arrêtaient à l’image en disant 'ah non, ça c’est écrit très gros c’est pour les petits, ou ça c’est un livre pour les filles à cause des couleurs, ou ça a l’air embêtant…' Et donc on est de plus en plus attentifs à la couverture. Et bien sûr, on essaye de choisir des histoires qui traitent de sujets qui les intéressent".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK