Comment déjouer les arnaques des sites de rencontre : les conseils du CEC

Illustration
Illustration - © AFP / Torsten BLACKWOOD

S'inscrire à un site de rencontre peut parfois s'avérer très cher. Comment déjouer les arnaques? Une juriste du Centre européen des consommateurs donne quelques conseils.

La Saint-Valentin à parfois un goût amer pour les personnes seules. Certaines d'entre elles sont tentées de s'inscrire à un site de rencontre sur internet afin de trouver plus rapidement l'âme-soeur. Mais cela peut s'avérer parfois très cher. Le Centre européen des consommateurs - Belgique (CEC) publie une brochure qui explique comment déjouer les arnaques des sites de rencontre.

Il y a quelques pistes pour permettre de reconnaître un site "honnête" avant de s'engager, explique Ibtissame Benlachhab, juriste au CEC : "Vous devez d'abord vérifier l'adresse du site et si les coordonnées sont facilement accessibles. Privilégiez les sites européens, car vous êtes au moins protégé par la législation européenne. Et en cas de problème, vous pouvez faire appel au réseau CEC qui interviendra auprès de la société qui met en place le site de rencontre". 

Souvent, l'inscription au site est gratuite, mais il faut ensuite payer pour concrétiser les rencontre. Est-ce normal ? "La question est de savoir si l'information est claire ou non. En tant qu'utilisateur, vous devez surtout savoir à quoi vous vous engagez. Vous devez ainsi savoir dès le départ quel aspect recouvre la gratuité afin de ne pas être trompé. Il est vrai que beaucoup de sites proposent une inscription gratuite afin de vous permettre de voir à quand ressemble le site. Si vous êtes intéressée, vous êtes alors libre de passer vers la version payante. A nouveau, il faut que tout vous soit clairement expliqué", indique Ibtissame Benlachhab, qui précise que "les sites de rencontre échappent à la législation belge sur les agences matrimoniales, cela découle d'une jurisprudence".

Rétractation

Si on doit payer, il vaut mieux "privilégier la carte de crédit. En cas de fraude, vous pouvez contester la transaction auprès de l'émetteur de la carte de crédit. Evitez les autres méthodes de paiement telles que le virement et Western Union", poursuit la juriste du CEC.

"Lorsque vous vous inscrivez sur Internet, vous avez un droit de rétractation (7 à 14 jours selon le pays). Vous pouvez donc annuler votre inscription sauf si vous avez déjà utilisé le service", précise aussi Ibtissame Benlachhab.

Que faire si l'on s'aperçoit qu'un site de rencontre revend les données fournies à l'inscription, tels que le nom ou adresse e-mail ? "Lors de l'inscription, vous avez dû cocher une case relative à la protection de la vie privée. Si le règlement relatif à la protection de la vie privée prévoit la transmission de vos données personnelles et que vous avez marqué votre accord, vous ne pourrez rien y faire. Si vous n'avez pas donné votre accord, vous pouvez porter plainte auprès de la Commission de la protection de la vie privée", explique Ibtissame Benlachhab.

Relisez ci-dessous le chat avec Ibtissame Benlachhab, juriste au Centre européen des consommateurs.

La brochure du CEC

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK