Charlotte Abramow, la photographe et réalisatrice belge en vogue

Charlotte Abramow a 24 ans. Cette Belge qui a étudié la photographie à Paris commence à se faire un nom dans le milieu culturel francophone. C’est notamment elle qui a réalisé les clips de la jeune chanteuse Angèle, bien connue pour ses chansons "Loi de Murphy" ou plus récemment "je veux tes yeux".

Ces derniers jours, Charlotte Abramow a même fait l’objet d’articles pour avoir mis en image une musique de Georges Brassens sortie en 1972, "Les Passantes". De ce poème, l’artiste belge a voulu en faire une ode à la femme. "J’ai voulu représenter toutes la diversité des femmes, que ce soit dans leur corps, dans leur couleur de peau, dans leur âge. J’ai aussi voulu représenter les tabous pour les faire tomber gentiment et avec humour et amener le spectateur à réfléchir à ces sujets et à se questionner là-dessus." Car il faut le dire, dans ce clip, Charlotte Abramow représente métaphoriquement des vulves, ainsi que des menstruations, ce qui a choqué YouTube, la plateforme qui héberge le clip. La vidéo a donc été censurée au moins de 18 ans pendant quelques heures, ce qui a eu le don d’agacer l’artiste. "Censurer cela aux moins de 18 ans, c’est leur dire : 'Attention, c’est offensant, attention c’est mal', alors que non, c’est naturel. Et si les règles sont taboues depuis l’Antiquité, il est important que les langues se délient, que c’est juste un cycle naturel du corps."

Le dernier projet de Charlotte Abramow concerne… son père, Maurice, un homme de 85 ans qui a survécu à un cancer avec toutes les épreuves que cela implique. "Il fallait que je raconte cette histoire parce que c’est tellement positif. Cela parle tellement de thématiques profondes et intimes, mais je me suis demandé comment je pouvais raconter cette histoire. Donc j’ai commencé à imaginer des scènes, des croquis, des décors. A l’heure actuelle, je suis en train de construire ce livre, cela prend un peu de temps et puis j’envisage d’en faire une exposition." Pour ce livre et pour cette expo, Charlotte Abramow tente de réunir de l’argent via son site mais aussi du temps car à 24 ans, l’artiste belge semble plus d’idées… que de temps pour les mettre en place.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK