Charlie Hebdo: Charb disait préférer "mourir debout que vivre à genoux"

Charlie Hebdo: Charb disait préférer "mourir debout que vivre à genoux"
2 images
Charlie Hebdo: Charb disait préférer "mourir debout que vivre à genoux" - © FRANCOIS GUILLOT - BELGAIMAGE

La fusillade au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris ce mercredi a fait au moins 12 morts. Parmi eux, les personnalités les plus vues de la rédaction de Charlie Hebdo dont le dessinateur Charb. Il était devenu ces dernières années le visage médiatique de l'hebdo satirique. En 2012, il accordait un entretien au journal Le Monde dans lequel il affirmait "je préfère mourir debout que vivre à genoux". Ce 7 janvier, Charb est mort debout.

Pour rappel, en 2011, Charlie Hebdo était déjà la cible d'un attentat. Depuis lors, une protection policière était prévue en permanence devant les bureaux de l'hebdomadaire. Le dessinateur Charb s'amusait en 2012, lors d'un entretien accordé au Monde, du fait "qu'en un an, on a épuisé une vingtaine de gardes du corps".

Depuis cette époque, le défunt directeur de Charlie Hebdo s'est toujours su menacé mais a toujours déclaré ne pas craindre les représailles. "Je n'ai pas de gosses, pas de femme, pas de voiture, pas de crédit. C'est peut-être un peu pompeux ce que je vais dire, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux", déclarait-il. On sait désormais qu'il ne s'agissait pas d'un simple slogan. Retrouver l'intégralité du reportage du Monde ici.

Son dernier dessin, paru dans le Charlie Hebdo ce 7 janvier, atteste de ce que le caricaturiste ne s'est jamais laissé intimider.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK