Changer soi-même la batterie de son iPhone, c'est facile? Et ça améliore vraiment quelque chose?

Changer soi-même la batterie de son iPhone, c'est facile? Et ça améliore vraiment quelque chose?
5 images
Changer soi-même la batterie de son iPhone, c'est facile? Et ça améliore vraiment quelque chose? - © KARIM SAHIB - AFP

"Votre batterie est conçue de manière à conserver jusqu’à 80% de sa capacité initiale au bout de 500 cycles de charge complets." Le site internet d'Apple ne le cache pas : les batteries de ses iPhone ne sont pas éternelles. C'est même l'un des composants les plus vulnérables de l'appareil. Au fur et à mesure des décharges et des recharges, la batterie s'use et devient de moins en moins robuste. Ajoutez à cela des mises à jour du système d'exploitation qui en demandent toujours plus à votre téléphone... Résultat : les lenteurs et autres pertes d'autonomie s'accumulent, au point que l'envie d'acheter le nouveau modèle pointe bien vite le bout de son nez.

"Les téléphones mobiles peuvent fonctionner potentiellement pendant une dizaine d’années, mais cette durée est rarement évoquée et leur durée d’usage n’est estimée qu’à deux ans", peut-on lire dans un rapport de l'Ademe, l'Agence française de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, publié en 2012.

De là à parler d'obsolescence programmée pour pousser à la consommation ? C'est en tout cas ce qu'affirme une association française qui a déposé une plainte contre Apple fin décembre

Mais Apple soutient le contraire. En pleine polémique sur les iPhone dont les batteries avaient été volontairement bridées, la marque à la pomme avait contre-attaqué. "Nous n’avons jamais fait, et jamais ne ferons quelque chose pour raccourcir intentionnellement la durée d’existence d’un produit Apple ou encore réduire la qualité de nos produits pour amener à en changer", affirmait l'entreprise américaine dans un communiqué.

Face au tollé, Apple a alors annoncé une baisse du coût de remplacement d'une batterie. Pour un certain nombre de modèles (voir la capture d'écran), le prix du changement d'une batterie hors garantie est passé à 29 euros. Mais quid des iPhone qui ne rentrent pas dans les critères, c'est-à-dire tous les modèles antérieurs à l'iPhone SE mis sur le marché en mars 2016 ? Dans ce cas-là, la réparation coûte 89 euros.

L'aventure du "Do It Yourself"

Des magasins spécialisés proposent de faire le travail, pièce et main d'oeuvre, pour 50 euros. À l'époque du "Do It Yourself" (faites-le vous-même, ndlr) et des tutos sur internet, si on tentait de remplacer soi-même la batterie d'un iPhone en fin de vie ? Avec quelques tournevis adaptés et en achetant la pièce sur internet, ça ne doit pas être bien compliqué se dit-on... Renseignement pris, une batterie de remplacement - qui ne sera pas une pièce d'origine certifiée Apple - coûte autour de 25 euros.

Nous avons fait le test sur un iPhone 5s qui avait plus de 2 ans... et dont les 500 cycles de recharges promis par Apple sont largement dépassés. C'est bien simple, depuis la dernière mise à jour iOS 11 sortie en septembre 2017, notre appareil s'éteint régulièrement alors qu'il dispose encore de 20% d'autonomie. Et cette dernière baisse à toute vitesse. Le smartphone tient à peine la charge pendant une journée en n'étant pas trop exigeant avec les applications, la 4G et le wifi.

La pièce commandée sur un site internet qui a pignon sur rue arrivera en quelques jours dans notre boîte aux lettres. Direction YouTube où on trouve des dizaines de modes d'emploi. Premier obstacle : les tournevis. Les premiers iPhone s'ouvraient à l'aide d'un petit tournevis cruciforme. Aujourd'hui, Apple multiplie les formats de vis : pentalobe, cruciforme, toujours plus petit, toujours plus fin...

Certains sites internet vendent la batterie et les quelques outils nécessaires. Pour notre part, nous avons pu nous faire prêter la panoplie du parfait spécialiste d'électronique. Toutes les formes de tournevis, quelques spatules en plastique, une ventouse, des onglets pour détacher l'écran... rien ne manque. Au travail !

Un écran à décoller... et quelques sueurs froides

À peine les deux vis qui se trouvent de part et d'autre du port de charge enlevées, un premier obstacle : pour accéder à l'intérieur du téléphone, il faut soulever l'écran à l'aide d'une ventouse. Simple sur le papier, très compliqué dans la réalité. On craint à chaque instant de casser l'écran... et de devoir acheter une nouvelle pièce détachée. Lentement mais sûrement, la face se décolle, mais pas trop ! Un câble minuscule relie l'écran au bouton "home". Un geste brusque et c'est fichu, le téléphone sera inutilisable.

L'écran est soulevé, il reste à enlever quelques minuscules vis qui font moins de deux millimètres. On trace rapidement un petit schéma sur un bout de papier pour savoir où remettre chaque pièce. "L'utilisation accidentelle d'une vis de 1,3 mm ou d'une vis de 1,7 mm dans le trou en bas à droite risque d'engendrer des dommages importants au niveau de la carte mère et d'avoir pour conséquence que le téléphone ne fonctionne plus correctement", explique un site internet qui donne le détail du montage et du démontage. Nous voilà prévenus.

Il y a les vis, et puis il y a les connecteurs. De minuscules câbles terminés par des circuits électriques qu'on tente de décoller à l'aide d'une spatule. On tremble déjà à l'idée de devoir tout remonter. Et la voilà enfin : la batterie... collée au fond du téléphone par un puissant scotch adhésif. Enlever le rectangle noir rempli de lithium-ion ne sera pas une mince affaire. On songe alors à ces Apple Store évacués à cause de batteries qui ont pris feu début janvier. Si du personnel qualifié est confronté à pareil incident, est-on nous-mêmes en train de prendre des risques ?

Ça marche... ou presque

Heureusement, tout se passe sans problème. Même si les vis nous ont échappé des mains plus d'une fois, chaque pièce retrouve sa place. Vient alors le moment de remettre l'écran en place. Les choses se compliquent plus que jamais. On passe et repasse la vidéo explicative... Non, ça ne rentre pas. Comme un Tupperware qu'on essayerait en vain de fermer aux quatre coins, l'appareil résiste. Il faudra encore un peu de patience, de doigté et de manipulations diverses pour que l'écran ne dépasse plus.

Et plus de deux heures après le début de l'opération : miracle ! L'iPhone se rallume comme si rien ne s'était passé. Toutes les applications sont à leur place. L'appareil photo fonctionne, tout comme le bouton home. Aurait-on réussi à tout remettre correctement ? Il semblerait bien que oui.

Quelque jours plus tard, une tuile : la batterie n'étant plus collée au fond de l'appareil, elle sort de son encoche. Un bruit sourd d'objet qui se déplace retentit à chaque fois qu'on prend le téléphone en main. Nouvelle ouverture, nouvelle fermeture. Il manquait juste un bout d'adhésif double face spécial pour que l'ensemble tienne correctement.

Pour le reste, le résultat est là : si l'iPhone n'a pas retrouvé son autonomie des débuts, il a au moins le mérite de ne plus s'éteindre sans prévenir. Et ce pour bien moins cher que ne l'aurait fait Apple ou un magasin d'électronique. Quant aux performances de l'appareil, un test avec "Geek Bench" (une application qui permet de calculer les performances d'un smartphone) n'a pas montré d'accélération notable.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK