César: "The Artist" couronné, Jean Dujardin oublié, les Belges ignorés

Bérénice Bejo et Omar Sy ont été récompensés aux César vendredi soir.
Bérénice Bejo et Omar Sy ont été récompensés aux César vendredi soir. - © AFP PHOTO / ERIC FEFERBERG

Euphorique. L'ambiance était euphorique comme jamais aux César vendredi soir. Sans doute parce que la cérémonie est venue clore en beauté une année 2011 exceptionnelle pour le cinéma français, avec 215 millions de spectateurs en salles et 19 millions rien que pour la comédie "Intouchables".

Une des surprises de la soirée fut d'ailleurs de voir une des deux vedettes de la comédie "Intouchables", Omar Sy, remporter le César du meilleur acteur, au nez et à la barbe de Jean Dujardin. Mais ce dernier a gardé le sourire: le film "The Artist" remporte six César, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur pour son ami Michel Hazanavicius. Et Jean Dujardin a vu sa partenaire du film, Bérénice Bejo, enfin couronnée: elle repart avec le César de la meilleure actrice.

L'autre film remarqué lors de ce gala, c'est "L'exercice de l'Etat"de Pierre Schoeller, qui remporte trois César. Certes, son acteur principal Olivier Gourmet repart bredouille mais Michel Blanc, qui campe son chef de cabinet dans ce brillant film politique, est sacré meilleur second rôle tandis que le film reçoit le César du meilleur scénario.

Le grand perdant de la soirée, c'est "Polisse": le film de Maiwenn, ne reçoit que deux César mineurs: celui du meilleur espoir féminin et celui du meilleur montage.

Enfin, sans surprise, le film iranien "Une séparation" reçoit le César du meilleur film étranger et les frères Dardenne repartent bredouille. Mais ils en ont l'habitude: toujours primés à Cannes, jamais aux César!

PIAB, avec Hugues Dayez



Le palmarès complet de cette cérémonie des César

Meilleure actrice : Bérénice Bejo, "The Artist"

Meilleur acteur : Omar Sy, "Intouchables"

Meilleur film français : "The Artist"

Meilleur réalisateur : Michel Hazanavicius, "The Artist"

Meilleure actrice dans un second rôle : Carmen Maura, "Les Femmes du 6ème étage"

Meilleur acteur dans un second rôle : Michel Blanc, "L'Exercice de l'Etat"

Meilleur espoir féminin (ex-aequo) : Naidra Ayadi, "Polisse" & Clotilde Hesme, "Angèle et Tony"

Meilleur espoir masculin : Grégory Gadebois, "Angèle et Tony"

Meilleur premier film : "Le cochon de Gaza", Sylvain Estibal

Meilleur scénario original : Pierre Schoeller, "L'exercice de l'Etat"

Meilleure adaptation : Yasmina Reza et Roman Polanski, "Carnage"

Meilleure musique écrite pour un film : Ludovic Bource, "The Artist"

Meilleur son : "L'exercice de l'Etat"

Meilleure photographie : Guillaume Schiffman, "The Artist"

Meilleurs décors : "The Artist"

Meilleurs costumes : "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"

Meilleur montage : "Polisse"

Meilleur film de court métrage : "L'accordeur", Olivier Treiner

Meilleur film d'animation : "Le chat du Rabbin", Joann Sfar et Antoine Delesvaux

Meilleur film étranger : "Une séparation", Asghar Farhadi

Meilleur film documentaire : "Tous au Larzac", Christian Rouaud


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK