César 2020: Roman Polanski récompensé, une cérémonie mouvementée

Le film "J’accuse" de Roman Polanski a été récompensé vendredi soir par le César des meilleurs costumes, attribué à Pascaline Chavanne. Le cinéaste a également reçu le César de la meilleure adaptation pour son film, d’après le roman "D" de Robert Harris. Ce prix a été remis par l’acteur Jean-Pierre Darroussin, qui a fait mine de s’étrangler en formulant le nom du lauréat. "J'accuse" a obtenu un troisième prix, celui de la meilleure réalisation.

Ce sont les trois récompenses attribuées au film dont le réalisateur, accusé d’agression sexuelle, est l’objet d’une intense controverse. Vendredi, une manifestation a d’ailleurs eu lieu devant la salle Pleyel, où se déroulait la cérémonie.

Lors de la remise du prix pour la meilleure réalisation, l'actrice Adèle Haenel, qui avait accusé un autre réalisateur, Christophe Ruggia, d'attouchements lorsqu'elle était adolescente, a quitté la salle suivie par d'autres spectateurs.

Manifestation

Moins de deux heures avant le début de la cérémonie, des manifestants, en majorité des femmes, avec des fumigènes ont tenté d’approcher de la salle Pleyel, où se tient la soirée, protégée par des policiers et des barrières métalliques en criant "Enfermez Polanski !". Les manifestants qui tentaient de renverser des barrières ont été repoussés par la police.

Le cinéaste franco-polonais, qui dément ces accusations, et toute l’équipe de son film, en lice au total dans douze catégories, ont décidé de boycotter le rendez-vous annuel du cinéma français qui en est à sa 45e édition.

Sur Instagram, Jean Dujardin, qui joue le rôle du lieutenant-colonel Picquart dans le film de Roman Polanski, a posté des photos du journal L’Aurore qui avait publié au moment de l’affaire Dreyfus l’article "J’accuse" de l’écrivain Emile Zola. En commentaire, Jean Dujardin, absent de la soirée, écrit : "Je voudrais simplement rappeler que 'J’accuse' est le titre d’un article assez célèbre d’Émile Zola, j’espère que cela ne gêne personne ? Bonne soirée !"

"Les Misérables", le grand gagnant

Pour le reste, la cérémonie n'a pas connu d'incident, comme redouté. Au rayon des distinctions, le César du public a été attribué aux "Misérables" de Ladj Ly, un film coup de poing sur les banlieues françaises. Le long-métrage a également reçu le César du meilleur espoir masculin pour Alexis Manenti ainsi que le César du meilleur montage. Mais surtout, en fin de soirée, le César du meilleur film. Avec quatre prix, "Les Misérables" est le grand gagnant de la soirée.

Mais il ne faut pas non plus oublier "La Belle Epoque" qui a reçu le César des meilleurs décors. Le film signé Nicolas Bedos reçoit également le prix du meilleur scénario et le César de la meilleure actrice dans un second rôle a été attribué à Fanny Ardant pour son rôle de Marianne.

Le film belge "Ce magnifique gâteau" rate une récompense

"La nuit des sacs plastiques", réalisé par le Français Jérémy Clapin et produit par Amaury Ovise, a remporté le prix du meilleur film d’animation (court métrage) vendredi soir lors de la cérémonie des César à Paris. Le film belge "Ce magnifique gâteau !" d’Emma De Swaef et Marc James Roels était également sélectionné dans cette catégorie.

La coproduction belge "Papicha", réalisée par Mounia Meddour, a elle remporté le César 2020 du meilleur premier film. Le César du meilleur espoir féminin a par ailleurs été décerné à l’actrice franco-algérienne Lyna Khoudri, présente dans ce long-métrage.

Roschdy Zem a remporté son premier César ce vendredi soir, celui du meilleur acteur pour son rôle dans "Roubaix, une lumière". Le César de la meilleure actrice est délivré à Anaïs Demoustier pour son rôle dans “Alice et le Maire”.

Le César du meilleur documentaire a été décerné à “M” de Yolande Zauberman et le César du meilleur film de court-métrage a été remis à "Pile Poil" de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller.

"Parasite", le César après l’Oscar et la Palme d’or

Le César du meilleur son revient à Nicolas Cantin, Thomas Desjonquères, Raphaëll Mouterde, Olivier Goinard et Randy Thom pour "Le Chant du loup".

Le César de la meilleure photographie va à Claire Mathon pour "Portrait de la jeune fille en feu".

Le film "Parasite" du Sud-coréen Bong Joon-ho a lui obtenu ce vendredi soir le César du Meilleur film étranger, quelques jours après avoir reçu l’Oscar du meilleur film. "Parasite" avait été couronné de la Palme d’or lors du dernier Festival de Cannes. Dans cette catégorie étaient également en compétition les films belges "Le jeune Ahmed" des frères Dardenne et "Lola vers la mer" de Laurent Micheli.

Le César de la meilleure musique originale est allé à Dan Levy pour "J’ai perdu mon corps".

Le César du meilleur acteur dans un second rôle revient à Swann Arlaud pour son rôle dans "Grâce à Dieu".

La cérémonie était présidée par l’actrice Sandrine Kiberlain et animée par l’humoriste Florence Foresti. Celle-ci s’est permis quelques allusions quant à la polémique de cette année autour du film "J’accuse". "Qu’est-ce qu’on fait avec Popol ? Qu’est-ce qu’on fait avec Atchoum ? Il est hors de question que j’assume ça toute seule", a-t-elle ironisé au sujet de Roman Polanski. "Allez vous faire enc…". Peu avant, elle expliquait au public : "Je suis, je suis… je suis courageuse d’être là. Il y a même une cagnotte Leetchi de soutien. 'Foresti en vie', ça s’appelle."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK