Ces stars de Snapchat qui cartonnent auprès des jeunes

Vargasss 92 s'est fait connaitre de manière inattendue, mais il n'est pas le seul à cartonner sur Snapchat.
Vargasss 92 s'est fait connaitre de manière inattendue, mais il n'est pas le seul à cartonner sur Snapchat. - © Tous droits réservés

Snapchat, l'application fort prisée des jeunes, a créé de nombreuses stars. Le succès que rencontre cette app (il se trouve derrière Facebook en termes de réseau social préféré) n'y est pas pour rien. Ces humoristes 2.0 nous racontent la plupart du temps leur quotidien avec humour et auto-dérision de manière déjantée.

En dehors de Snapchat, ces individus sont inconnus. Mais pour les jeunes, certains parmi eux sont de véritables stars et certains se battraient pour arracher un selfie.

Vargasss 92, une véritable star francophone de Snapchat

Avec plus d'1 million d'abonnés sur Snapchat, Vargasss 92, que désormais tout le monde connait en Belgique, en est un exemple frappant. Entre influenceur, humoriste et snapchatteur, le Français a conquis les réseaux sociaux grâce à des vidéos déjantés parlant de son quotidien. Depuis plusieurs mois, les jeunes se déplacent en masse quand celui-ci leur donne rendez-vous dans une ville comme Angers, Toulouse ou Bordeaux. Il est également parvenu à se donner une identité propre, utilisant souvent les mêmes expressions ("le sang" plutôt que de dire "la famille" pour ses fans par exemple, "sur pp" au lieu de dire "sur la vie de ma mère).

Quand on demande à certains jeunes ce qu'ils lui trouvent, la réponse est simple: "Il est déjanté, et vit des choses que nous vivons tous les jours, mais lui, il les raconte avec humour", claironnent-ils. L'identification de toute une génération à ces snapchatteurs apparaît comme un des facteurs principaux de son succès, mais également du succès de nombreux autres "influenceurs".

Y'a pas mieux de rigoler avec tout le monde / noir ,blanc ,beur ,jaune on es tous ensemble sur pp

Une publication partagée par VARGASSS (@vargasss92) le

El Hadj, un véritable phénomène

Avec 917.000 followers sur Instagram et 928.000 sur Facebook, l'humoriste est un des plus influents sur Snapchat et Instagram. Son humour décalé et sa manière de jouer ses vidéos a immédiatement plu à son public. "Il prend le quotidien, mais le détourne à sa façon avec un ton de voix bien à lui", raconte Ismaël, 16 ans. Il est vrai qu'El Hadj aime particulièrement exagérer dans sa mise en scène, rendant ses snaps complètement débridés. "C'est ce côté loufoque qui nous plait dans ses snaps", confirme Ismaël. Ses expressions les plus utilisées font le buzz, comme "So Coman", "So quoi" ou encore "Tu me déranges".

Radoudou13, le Marseillais qui cartonne même en Belgique

Une autre star de l'application au fantôme est Redouane Frej, surnommé Radoudou13, le chiffre 13 représentant le département des Bouches du Rhône, autrement dit, Marseille. Son compte Snapchat est sans aucun doute plus suivi que son compte Instagram, qui accumule 243.000 abonnés. Dans plusieurs vidéos, on peut le voir prendre des risques inconsidérés, tout en rigolant. "Je ne risque pas ma vie, je m'amuse, c'est tout. On s'amuse, on rigole, c'est la vie, mais je ne risque pas ma vie", intervient-il dans une interview pour une chaîne YouTube. On peut notamment noter que ce côté casse-cou et déjanté plait énormément aux jeunes. Il est également connu pour son "fantôme qui conduit". Son expression favorite ? "Les jaloux diront... Challah ils meurent les jaloux". "Il utilise tout le temps ces expressions, dans chacun de ses snaps", nous explique un adolescent. 

OhPlai, l'ancien footballeur devenu snapchatteur célèbre

C'est une reconversion loin d'être banale. Après avoir été joueur à l'Antwerp, le Français revient dans son pays natal, mais le côté business du football le dégoûte. Il s'éloigne alors d'un milieu qu'il choit de fréquenter pour surveiller le parcours de son frère Dylan, qui rejoint Dijon durant l'été 2016.

OhPlai garde un air cool, ce qui plait à ses followers. En janvier 2016, il décide de publier une histoire de garde à vue. En 24 heures, son compte atteint un nombre hallucinant de consultations. Et en quelques semaines, il atteint 150.000 vues sur chacune de ses stories. Un succès fou pour un footballeur inconnu à la base. Aujourd'hui, il a dépassé la barre des 150.000 abonnés sur Snapchat et 270.000 personnes sur Facebook. Il a également créé ses propres chansons, dont les clips sont disponibles sur sa chaîne YouTube. L'expression qu'il utilise souvent, c'est "Kel bay vous ?", autrement dit, "Quelles nouvelles ?", mais aussi "Chakal" pour s'adresser à quelqu'un.

Studio Danielle, la mamie la plus connue du web

Danielle, cette grand-mère très sympathique, cartonne sur Internet. Entre YouTube et Snapchat, Arthur la filme au quotidien pour son plus grand plaisir, puisqu'elle adore cela. La thématique des vidéos ? Jouer sur la naïveté mignonne de sa grand-mère, et sur les complications qu'elle rencontre face aux nouvelles technologies.

Par contre, le public-cible ici est différent. "Je me sens moins concerné par ces snaps", explique Ismaël, "mais mes amies la trouvent drôle tellement elle est attachante". Sur Facebook, Studio Danielle recueille pas moins de 1,1 million d'abonnés. Son succès est tel qu'il lui a permis d'interviewer Gerard Butler pour la sortie de Geostorm. Ce succès s'est traduit par une chronique dans la célèbre émission de télé réalité "Secret Story".

Il existe évidemment de nombreux autres snapchatteurs suivis par des centaines de milliers de jeunes. Par exemple, L'acrobate s'amuse sur différents engins motorisés, à jouer avec son équilibre en exécutant quelques cascades. Du côté belge, on notera Jimmy Labeeu (qui culmine à 1,2 million d'abonnés sur Instagram et 832.000 sur Twitter), mais qui s'épanouit bien en dehors de Snapchat, tout comme Simon Herck.

On peut noter que Snapchat est rarement le seul réseau social sur lequel s'exprime vraiment les "influenceurs".

>> A lire également : Pourquoi Snapchat rencontre-t-il un tel succès chez les jeunes ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK