Pour survivre au réchauffement climatique, le lièvre d'Amérique abandonne son manteau blanc l'hiver

Ces animaux cessent de changer de couleur l'hiver, car il n'y a plus assez de neige !
2 images
Ces animaux cessent de changer de couleur l'hiver, car il n'y a plus assez de neige ! - © L.S. MILLS

Bruns l’été, blancs l’hiver: de nombreuses espèces d’animaux adaptent la couleur de leur pelage à la saison pour mieux se camoufler. C’est par exemple le cas du renard arctique, de la perdrix des neiges, ou du lièvre d’Amérique, qui passent du brun au blanc une fois l'hiver venu.

Le hic, c'est que de la neige, il y en a de moins en moins et que sur un sol normal, le pelage blanc les rend au contraire beaucoup plus visibles des prédateurs!

Dans une nouvelle étude à paraître dans la revue Science, les scientifiques ont examiné 21 espèces dans 60 pays qui délaissent leur manteau brun et pour être mieux assorti à la neige.

Les chercheurs ont défini dans quelles régions on trouve uniquement des animaux blancs en hiver, dans quelles régions ils restent tous bruns, et dans quelles régions enfin les blancs et les bruns se côtoient. 

Et surprise, dans les régions mixtes, les changements diminuent avec l'évolution climatique:  "L’évolution à long terme a façonné certains individus, dans chaque espèce, pour garder leur couleur brune en hiver et s’adapter à un environnement moins enneigé ou sans neige (par exemple dans les zones méridionales ou côtières). C’est une bonne nouvelle pour eux : ils sont capables de faire machine arrière après des milliers d’années d’évolution et de s’adapter rapidement au changement climatique" conclut l'étude.

Ces "zones polymorphes" sont donc de prometteurs "outils pour la conservation" de la biodiversité, plaide L. Scott Mills dans National Geographic.

Lapins bruns, lapins blancs

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK