Cendres: une couverture médiatique impressionnante

RTBF
RTBF - © RTBF

Les chiffres transmis par AuxiPress, une société spécialisée dans le suivi et l'analyse de la presse, montrent que les télévisions belges ont consacré une couverture exceptionnelle aux retombées du volcan Eyjafjöll.

Plus de dix millions de voyageurs empêchés de prendre leur avion et 100 000 vols annulés: le volcan Eyjafjöll a semé la pagaille sur les aéroports du monde entier. A cet événement exceptionnel a répondu une couverture médiatique qu'AuxiPress qualifie d'"impressionnante", entre le 15 et le 22 avril derniers.

Ainsi, les quatre principales télévisions belges (RTBF, RTL-TVI, VRT et VTM) ont consacré pas moins de 7 heures, 53 minutes et 45 secondes à l'événement. Dans ce temps d'antenne, la chaîne privée flamande se taille la part du lion avec plus de 2 heures 36, très loin devant la VRT. Les deux chaînes francophones ont consacré, avec 1 heure 56 pour RTL-TVI et 1 heure 49 pour la RTBF, un temps presque similaire à couvrir l'événement.

Des traitements différents de l'information

Le nombre d'interviews de représentants des principaux acteurs, gestionnaires d'aéroports et compagnies aériennes, a également été très important. Au total, plus de 69 minutes d'antenne leur ont été consacrées. Un temps assez équitablement réparti entre VRT, RTBF et RTL-TVI avec 20 à 22 minutes chacune, alors que VTM n'y consacre que 5 minutes. Le signe, peut-être, d'un traitement plus événementiel de l'information, là où les autres ont privilégié les explications pratiques à destination des voyageurs et de leurs proches.

AuxiPress relève enfin que certains acteurs ont mobilisé davantage de responsables que d'autres. Ainsi, Brussels Airlines a fait monter au créneau pas moins de cinq porte-parole, dont le président Etienne Davignon. Au total, Brussels Airlines aura été crédité de 20 minutes et 25 secondes d'antenne. A l'inverse, Ryanair n'aura bénéficié que de 25 secondes.

T.N.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK