Cécile Djunga et son coup de gueule contre les racistes: "Je me suis complètement retrouvée submergée par mes émotions"

Cécile Djunga: "Les personnes qui sont racistes et qui allument leur TV et voient une personne noire, cela les dérange. Surtout sur une chaîne publique. Ils ont l'impression d'être piégés".
2 images
Cécile Djunga: "Les personnes qui sont racistes et qui allument leur TV et voient une personne noire, cela les dérange. Surtout sur une chaîne publique. Ils ont l'impression d'être piégés". - © RTBF

Cécile Djunga s'est expliquée au lendemain de la vidéo qu'elle a postée sur son compte Facebook pour dénoncer les nombreux messages racistes dont elle est victime depuis qu'elle travaille à la RTBF (présentation de la météo et animations en télé).

Notre collègue parle d'un véritable "ras-le-bol" même si elle reconnaît avoir réagi à "un petit peu à chaud par rapport à la dernière réflexion raciste que j'ai eue, que mes collègues m'ont rapportée"

"Á la base, je voulais simplement le partager avec mes followers sur le ton de l'humour", explique-t-elle. "Et en fait, je me suis complètement retrouvée submergée par mes émotions et c'est parti tout seul". 

"Le racisme, c'est quelque chose que j'ai toujours vécu"

"Cela fait un an que cela dure...Depuis toujours finalement. Malheureusement, le racisme, c'est quelque chose que j'ai toujours vécu. Peut-être de manière moins agressive parce qu'avant, je n'étais pas exposée", confie-t-elle.

Et si au début, elle a "toujours géré avec humour", aujourd'hui, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase : "Quand mes collègues me l'ont dit, d'abord, cela m'a vraiment fait rire et je me suis dit que j'allais faire une vidéo pour le dénoncer, mais sans que cela prenne une tournure pareille"

Une exposition qui dérange

Ces réactions racistes, les gens "n'ont pas peur" de les écrire puisqu'ils les postent sur Facebook avec leur propre profil, "à moins qu'ils n'aient de faux comptes"

"Je vois leur photo, leur vie (...), ce n'est pas du tout anonyme. Ils assument complètement ce qu'ils disent, ils s'en foutent quoi !"

"Les personnes qui sont racistes et qui allument leur TV et voient une personne noire, cela les dérange. Surtout sur une chaîne publique. Ils ont l'impression d'être piégés. Donc c'est sûr que cela les rend plus virulents et que je suis une proie facile parce que je suis exposée, parce que je suis en télé", analyse Cécile Djunga

"Je réfléchis à comment utiliser cette énergie collective"

Aujourd'hui, l'animatrice télé affirme être "complètement dépassée" par les événements : "Jamais je n'ai vécu un truc pareil, jamais de la vie je pensais que cela allait autant se diffuser, autant se propager. Je reçois énormément de marques de soutien. D'ailleurs MERCI à tous les gens qui m'écrivent. Mais moi, je veux que les choses aillent plus loin. Ce n'est pas mon combat à moi, c'est notre combat pour la tolérance, pour l'ouverture, pour tout ça. Et, je suis bien contente que les gens prennent conscience et qu'ils aient envie de se mobiliser. Aujourd'hui, je réfléchis à comment utiliser cette énergie collective"

De son côté, la RTBF soutient totalement son employée et affirme qu'elle envisage "dès aujourd'hui" des actions en justice. 

Le "racisme est un crime" et "il n'y a pas d'impunité" à cela, a rappelé l'administrateur général de la RTBF, Jean-Paul Philippot. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK