Canada: l'épouse iranienne d'un ministre canadien attaquée sur Twitter

Nazanin Afshin-Jam
2 images
Nazanin Afshin-Jam - © SALVATORE DI NOLFI (EPA)

L'épouse du ministre canadien de la Défense Peter MacKay, une militante d'origine iranienne hostile au régime islamique de Téhéran, a été prise à partie sur le réseau Twitter dans des messages qualifiés mercredi de "grossiers" par les médias locaux.

"Baiser un ministre canadien ne fait pas de toi une Canadienne, azizam (l'équivalent de +chérie+). Viens plutôt me voir", dit le message posté sur le compte Twitter de l'auteur et journaliste Hooman Majd, installé à New York et qui tient généralement des propos favorables sur le gouvernement iranien.

Le message, qualifié mercredi de "dégoûtant", "ignoble" et "ordurier" par les médias canadiens, visait Nazanin Afshin-Jam, ancienne reine de beauté, militante des droits de l'homme et mariée au ministre Peter MacKay depuis janvier.

"C'est une affaire sérieuse et ces propos sont grossiers", a réagi Nazanin Afshin-Jam, dans le quotidien Ottawa Citizen.

Ces messages ont été postés une semaine après que Nazanin Afshin-Jam ait appelé le gouvernement canadien à fermer l'ambassade d'Iran à Ottawa après la publication au Canada d'informations selon lesquelles des diplomates iraniens en poste à Ottawa tenteraient de recruter des Canadiens d'origine iranienne, sous couvert de programmes de rapprochement culturel, pour qu'ils "servent l'Iran, notre patrie bien-aimée".

Ces informations ont amené des experts à évoquer la possibilité que l'Iran veuille se servir du Canada pour mettre en place un réseau d'espionnage, voire lancer une attaque terroriste contre les Etats-Unis.

Le chef de mission à l'ambassade de Téhéran à Ottawa a nié toutes ces allégations. Le ministre canadien des Affaires étrangères a pour sa part mis en garde l'Iran contre toute "ingérence" dans les affaires intérieures du Canada.

De son côté, le journaliste Hooman Majd a effacé son message et écrit que son compte avait été piraté.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK