Campagne de prévention FC Losers: "Le seul club dont vous ne voulez pas faire partie!"

Campagne de prévention, "#Fautaimerperdre".
Campagne de prévention, "#Fautaimerperdre". - © Capture d'écran du site de la campagne.

À l'approche de la Coupe du monde en Russie, et à l'initiative du ministre de la Justice Koen Geens, la Commission des jeux de hasard a lancé une campagne de prévention, "#Fautaimerperdre", contre les paris sportifs en ligne. 

Dans les stations de métro, à la télé ou à proximité des abribus, les publicités pour inciter à parier en ligne occupe une certain place dans l'espace public, surtout en période de Coupe du monde. Seulement, parier sur les résultats des matchs peut devenir une dépendance et coûter très cher. Cette pathologie se développe souvent chez les jeunes d'une vingtaine d'années. Afin de protéger les joueurs vulnérables, la Commission des jeux lance une campagne avec un message clair : le jeu n'est pas un moyen durable pour gagner de l'argent.

Un numéro d'appel en cas d'urgence

Des passants en ont fait l'expérience dans les rues de la Capitale durant un tournage en caméra cachée. Ils ont été alpagués par un coach fictif qui les incitait à parier sur des faux footballeurs qui démontraient leurs prouesses en direct. Un élément imprévu venait, comme par hasard, perturber le joueur qui perdait le contrôle de son ballon et les parieurs déçus recevaient, en contrepartie, un maillot aux couleurs de leur nouveau club : le FC Losers. 

Promue sur les réseaux sociaux en plus de la campagne média, #Fautaimerperdre, sensibilise et rappelle les dangers des paris non-encadrés. Le site internet www.fautaimerperdre.be reprend conseils, adresses et moyens pour obtenir de l'aide quand on tombe dans la dépendance. Un numéro d’appel d’aide gratuit Sos Jeux (0800/35.777), joignable 24h/24, 7j/7, est mis à la disposition des joueurs et de leur entourage.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK