Brevets: le cofondateur de Microsoft poursuit 11 sites web

Dans un communiqué vendredi, Interval indique avoir déposé ce jour une plainte contre AOL, Apple, eBay, Facebook, Google, Netflix, Office Depot, OfficeMax, Staples, Yahoo, et YouTube, affirmant qu'ils ont enfreint quatre de ses brevets.

"Interval Licensing détient des brevets d'Interval Research, une ex-entreprise" de recherche et de développement dans le domaine des systèmes d'information, de l'informatique et des communications fondée par Paul Allen et par David Liddle en 1992.

"Les brevets compris dans la plainte portent sur des technologies fondamentales de l'internet développées par Interval Research dans les années 1990, que l'entreprise estime enfreints par les principaux moteurs de recherche et commerçants sur internet", a expliqué Interval.

Deux d'entre eux concernent notamment des encadrés qui s'affichent en marge d'un écran pour attirer l'attention, un type de dispositif notamment utilisé pour indiquer l'arrivée d'un nouveau message sur certains gestionnaires de courrier électronique ou l'arrivée d'un nouveau commentaire sur certains sites de socialisation.

"Ces brevets sont fondamentaux dans la manière dont les principales entreprises de e-commerce et de moteurs de recherche opèrent aujourd'hui" a affirmé Interval.

Une plainte sans fondements selon Facebook

"Nous pensons que cette plainte est complètement dénuée de fondements et nous la combattrons vigoureusement", a commenté un porte-parole du site de socialisation Facebook.

Le géant de la recherche en ligne Google a pour sa part jugé que "cette plainte contre certaines des entreprises américaines les plus innovantes reflète une tendance malheureuse de gens qui essaient d'entrer en concurrence devant les tribunaux plutôt que sur le marché".

"L'innovation et non les poursuites, sont la meilleure manière d'amener au marché les produits et services dont bénéficient des millions de gens dans le monde", a-t-il ajouté dans une réaction reçue par email.

Paul Allen a quitté Microsoft en 1983 pour fonder et présider Vulcan, une société d'investissement dont le siège est à Seattle et qui gère des actifs dans la culture, l'immobilier, les médias et le sport.

Il a annoncé le mois dernier qu'il léguerait la majeure partie de sa fortune à des organisations caritatives.

Il est en outre président d'une entreprise de télévision et d'internet, Charter Communications, dans laquelle il a investi.

AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK