Bozar consacre une grande exposition aux natures mortes espagnoles

La nature morte occupe une place prépondérante parmi les genres picturaux de l’art plastique occidental, mais elle est trop souvent considérée comme un exercice académique d’imitation. L' exposition ambitieuse et originale qui se déroule à Bozar (Bruxelles) réfute cette idée et propose pas moins de 400 ans de nature morte espagnole.

La nature morte espagnole occupe une place unique en Europe : clairement apparentée aux modèles flamands et italiens, elle adopte un langage visuel absolument unique, développé par Sanchez Cotán et ses contemporains. Le genre connaît un essor sans précédent à la fin du baroque avant de devenir subitement, au 20e siècle, un véritable champ de bataille pour les arts. L’avant-garde voit en effet dans la nature morte un moyen unique de s’adonner à une nouvelle expérience : le cubisme.

Ce voyage dans l’histoire de la nature morte est illustré par des œuvres des grands maîtres espagnols, tels que Velázquez, Goya, Picasso, Dali et Miró.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK