Bientôt davantage de moyens pour rendre les programmes de la RTBF accessibles aux sourds et malentendants

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) a bouclé jeudi son conclave budgétaire sur un déficit de 195,5 millions d'euros pour l'exercice 2019, a-t-on appris auprès du ministre du Budget André Flahaut. Le gouvernement PS-cdH venait d'un budget 2018 en déficit de 221 millions d'euros. Tout comme le Fédéral donc, mais à l'inverse de la Wallonie, il ne terminera pas la législature en envisageant un budget à l'équilibre.

La FWB prévoit malgré tout de consacrer une partie de son budget à l'octroi de subventions pour la RTBF et les télévisions locales. Concrètement, en 2019, la FWB dégagera un million d'euros pour permettre à ces médias de rendre leurs contenus accessibles aux sourds et malentendants. Ensuite, ces subventions augmenteront avec un objectif : arriver à 5 millions d'euros en 2023.

Cet argent servira donc au sous-titrage et à l'audiodescription. Le but, selon le cabinet de Jean-Claude Marcourt (PS), le ministre des Médias, est d'arriver à une accessibilité de "95% des programmes en télévisions linéaires pour fin 2023 pour les chaînes publiques dont l’audience est supérieure à 2,5% et 35% pour les chaines publiques locales (audience inférieure à 2.5%)".

La note adressée par Jean-Claude Marcourt au gouvernement de la FWB

null

null

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK