"Belgium Patchwork": Mousta Largo chante l'unité de la Belgique

Le visuel du "Belgium Patchwork" de Mousta Largo
Le visuel du "Belgium Patchwork" de Mousta Largo - © DR

Comme beaucoup de Belges, le chanteur Mousta Largo déplore la longueur de la crise politique. Il publie "Belgium Patchwork", une chanson qui marque son attachement à l'unité de la Belgique.

Le chanteur Mousta Largo montre une nouvelle fois son attachement à l’unité de la Belgique. Il a créé ce qu’il appelle un "coup de pouce musical", inspiré de l’hymne national. Lors de son concert aux dernières Francofolies de Spa, il a chanté la Brabançonne, accompagné par son public.

Fils d’immigré, Mousta Largo déclare être attaché à la Belgique et à ses valeurs démocratiques. Le texte de sa chanson insiste aussi sur la richesse multiculturelle du pays en citant bon nombre d’artistes belges d’origine étrangère.


Belgium Patchwork, par Mousta Largo

Etat mélancolique et pas mal énervé

Etat surréaliste d’un artiste enragé

15 mois que mon plat pays, attend pour avancer

Faut croire que certains ont du mépris pour le Roi, la Loi, La Liberté

Mon père avait mon âge, quand il a laissé au bled, ma mère et ma grande soeur

Mais à Marcinelle, peu importe l’âge car même majeur, tu restes mineur

La vie n’était pas rose pour ces gueules noires, fils des terroirs ou ceux d’ailleurs

O toi Belgique, tu avais besoin de bras et eux, là-bas, d’une vie meilleure….

Sous ton ciel lourd et gris, le temps s’écoule

Et s’écroule doucement le rêve d’un jour pouvoir rentrer.

Et si en 68, Paris s’éveille, Bruxelles voit poindre le bout de mon nez

Plus question de partir quand sous un même toit étroit, 5 enfants sont scolarisés.

Les premiers pas sont difficiles, coexistence un peu fragile

entre Tintin et Saladin, culture patchwork dans une même ville !

Tes différences m’ont façonné, en plusieurs langues, je t’ai chantée,

Et si maintenant, je peux m’exprimer, c’est grâce à tes droits, tes lois et libertés

Mais assez parlé de moi, aujourd’hui il s’agit de toi et de ceux qui veulent te scinder

Nous sommes pourtant une majorité à crier fort et même scander que nous aimons ton invincible unité

Mais l’hypocrite en politique joue sur les craintes économiques en démagogue bien déguisé

Il oublie en toute logique que c’est toi, O ma Belgique qui lui a accordé ce droit, cette voix, cette liberté.

Alors pour l’amnésique notoire, rafraichissons-lui la mémoire :

Et mettons BHV au rencart :

L’Union fait la force, celle de

De Arno à Adamo,

De Magritte à Delvaux,

Sans oublier Enzo Schiffo

Emile Mpenza et Boussoufa

Le Jean Luc Fonck de Stella

Helmut Loti, Sam Touzani

En passant par Annie Cordy

d’Eddy Merkx à Jacky Ickx

Dirk Frimout et Bouli Lanners

De Maureen à Claude Maurane

Jaco et Dardenne aux marches de Cannes

De Kadja Nin à Stromae

Lio, Poelvoort, Brel et Breughel

Jean-Claude, José, Yvo Van Damme

Et notre ami, Julos Beaucarne

Peyo, Hergé, pour la BD

Et Hadja et Hakima pour le JT !

Justine et Kim, et tous les autres

Sommes fiers de l’hymne qui est le nôtre ;

Ayant pour devise immortelle : Le Roi, La Loi, La liberté !

A.L.

Ecouter la chanson

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK