Fiabilité des médias: les Belges font confiance à leurs télés publiques (infographies)

Baromètre médiatique mondial: le public s'informe en priorité sur le web (infographies)
Baromètre médiatique mondial: le public s'informe en priorité sur le web (infographies) - © LIONEL BONAVENTURE - AFP

L'agence de presse Reuters a publié son baromètre médiatique, l'occasion de faire le point sur la manière dont les citoyens à travers le monde s'informent et la confiance portée dans les médias.

Si l'on s'attarde sur les sources d'informations préférées par le public, on se rend compte qu'une tendance se dégage. Deux médias squattent le podium, à savoir la télévision et le web. Si le web l'emporte dans de nombreux pays, dont la Belgique, la télévision reste le média le plus regardé en France, en Allemagne ou encore en Italie.

Sans grande surprise, les médias traditionnels perdent en audience à mesure qu'elle gagne en âge, on observe la tendance inverse pour le web et les réseaux sociaux. 88% de la population des 37 pays sondés s'informe sur le web entre 18 et 24 ans, contre 55% via la télévision. Après 55 ans, les rôles sont inversés et la télévision est regardée par 82% des citoyens, ils ne sont plus que 77% à rechercher des infos sur le web.

Les réseaux sociaux sont un nouveau vecteur d'informations, c'est indéniable. En revanche, il est intéressant de constater sur quels réseaux sociaux le public s'informe. Force est de constater que Facebook emporte largement cette course, très loin devant Youtube et WhatsApp.

Dans les 37 pays sondés, Facebook est roi de l'information. Seul le Brésil voit WhatsApp (48%) flirter avec le plus grand réseau social du monde (52%). Fait qui peut nous paraître étrange puisque nous ne sommes que 8% à nous informer sur WhatsApp contre 39% sur Facebook et 16% sur Youtube. La Turquie semble être un pays particulièrement informé par la voie des réseaux sociaux puisqu'environ 1 personne sur 3 utilise WhatsApp, Twitter et Youtube, et 1 sur 2 utilise Facebook.

Pour le support utilisé, les Belges qui s'informent sur le web privilégient l'ordinateur au smartphone et à la tablette. Ce n'est valable qu'au-delà de 45 ans. Avant cet âge, le smartphone est le support d'information numéro 1 pour l'information en ligne.

Côté confiance dans les médias belge, le sondage s'est attardé sur la cote sur 10 attribuée aux différents médias d'information du pays.

RTBF Info arrive en tête, devant Le Soir et suivi par La Première.

En bas du classement, c'est la plateforme MSN Actualités qui recueille le moins les faveurs du public, juste après le Metro et 7sur7.

Au nord du pays, c'est le site VRT News qui emporte la palme, devant Radio 1 et De tijd.

Le sondage s'est également attardé sur la désinformation à laquelle le public a pu faire face : journalisme de mauvaise qualité, informations fabriquées de toute pièce ou encore publicités aux airs de nouvelles. En la matière, le Danemark est un exemple européen, avec une exposition moindre que largement en deçà de la moyenne, mais une exposition qui reste loin d'être nulle.

À l'inverse, l'exemple espagnol est bien moins rose, une exposition très forte aux dérives du journalisme, bien au-delà de la moyenne. Cette exposition à la désinformation, on la retrouve dans des proportions très similaires en Amérique du Sud.

Le baromètre médiatique a été réalisé dans 37 pays à travers le monde, principalement en Europe (24). Environ 2000 personnes ont été sondées dans chacun d'entre eux à travers un questionnaire en ligne. Aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et au Brésil, des groupes de discussions ont été organisés afin d'étudier les problèmes liés aux applications de réseaux sociaux et de messagerie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK