Barack Obama invite l'ado musulman arrêté à tort à cause de son horloge

Ahmed Mohamed, lors de la conférence de presse qui a suivi son interrogatoire par la police texane.
Ahmed Mohamed, lors de la conférence de presse qui a suivi son interrogatoire par la police texane. - © Ben Torres - AFP

L'histoire de ce collégien musulman interpellé pour avoir apporté à l'école un réveil à l'école prend des proportions inouïes aux Etats-Unis. Le jeune Ahmed Mohamed, 14 ans, avait amené au collège une horloge numérique qu'il avait lui-même fabriquée. Il avait été arrêté suite à cela car un de ses professeurs, puis la police avaient pris son travail pour une bombe artisanale.

Invité par Barack Obama himself

"Belle horloge, Ahmed. Tu veux l'apporter à la Maison Blanche? ", a lancé, dans la foulée du raz-de-marée médiatique déclenché par l'histoire, le président américain. Barack Obama s'est en effet impliqué dans une histoire qui a suscité une avalanche de réactions sur internet, les policiers du Texas impliqués se voyant reprocher un excès de zèle fondé sur un sentiment islamophobe.

"Nous devrions inciter plus d'enfants comme toi à aimer les sciences. C'est ce qui fait la grandeur de l'Amérique", a-t-il ajouté.

Une invitation qu'il a acceptée lors d'une conférence de presse où le jeune homme a impressionné par la maturité de ses propos. Il y a également exprimé sa décision de changer d'école:

De nombreux autres soutiens de très haut niveau se sont rapidement manifestés sur les réseaux sociaux. Le hashtag #IStandWithAhmed, lancé en soutien du jeune garçon, ​est devenu l'un des plus utilisés des États-Unis sur Twitter.

Parmi les personnes ayant exprimé leur soutien au jeune Ahmed, on compte non seulement le président Obama mais également son ancienne Secrétaire d'État Hillary Clinton ou encore Mark Zuckerberg, le fondateur et CEO de Facebook. Twitter lui a proposé de venir faire un stage dans l'entreprise.

Ahmed Mohamed, élève en troisième secondaire, avait apporté lundi à son collège un dispositif bricolé, composé notamment d'un écran numérique et d'un circuit électronique, qu'il souhaitait montrer à son professeur de technologie.

Arrêté à tort mais tout de même suspendu trois jours de l'école

L'appareil ayant sonné lors d'une autre classe, un enseignant d'anglais l'a confisqué, avant que les choses ne s'emballent pour le collégien, pourtant connu pour être un apprenti Géo Trouvetou.

"Le proviseur et des policiers m'ont conduit dans une pièce où cinq policiers m'ont interrogé, fouillé, saisi ma tablette et mon invention", a relaté l'adolescent au journal Dallas Morning News. "Puis j'ai été conduit dans un centre de détention juvénile, où j'ai été fouillé, ils ont relevé mes empreintes digitales et ont pris des photos de moi", a poursuivi l'ingénieux adolescent.

L'inventeur en herbe, qui vit à Irving, près de Dallas, a précisé avoir été interdit de téléphoner à ses parents durant son interrogatoire. Enfin relâché, il a quand même été renvoyé trois jours de son collège.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK