"Baisez utile" pour devenir première dame de France, l'auteur du tweet viré

Pierre Salviac accepte le "carton rouge"
3 images
Pierre Salviac accepte le "carton rouge" - © Capture d'écran Twitter

Pierre Salviac, un journaliste français de 65 ans, spécialiste du rugby, a été viré ce mercredi de RTL, quelques heures à peine après avoir posté un tweet injurieux à l'égard de Valérie Trierweiler, journaliste et compagne de François Hollande, fraîchement élu.

 "A toutes mes consœurs, baisez utile, vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France", avait-il écrit en ajoutant un smiley.

A peine posté, le tweet s'est répandu comme une traînée de poudre sur la twittosphère entraînant de nombreuses réactions, dont celle de Jacques Esnoux, le patron de l'information de RTL : "Ton tweet est absolument intolérable. J'y vois un sexisme vulgaire inqualifiable que je condamne".

Deux heures plus tard, Pierre Salviac s'excusait : "En balançant une vanne, j'ai blessé mes consœurs. Je leur présente mes excuses et retire mon tweet ;-("

Mais il est trop tard pour le journaliste, RTL déclare se séparer de son "collaborateur occasionnel" : "Pierre Salviac a tenu au sujet de ses consœurs journalistes des propos intolérables et totalement inacceptables qui n'engagent que lui, et que RTL condamne sans aucune réserve" et "à compter de ce jour, RTL met un terme à toute forme de collaboration avec Pierre Salviac".

"J'ai commis un pénalty et pris un carton rouge. Qu'on ne compte pas sur moi pour contester l’arbitre; J'ai trop de respect pour RTL", a réagi Pierre Salviac sur son compte Twitter et d'ajouter ce jeudi : "A tous ceux qui me tel pour réaction je dis que toute ma carrière j'ai fait mienne 7 devise 'les faits sont sacrés le commentaire libre".

Notons qu'à notre connaissance, c'est la première fois qu'un journaliste se fait virer pour un tweet. Un licenciement qui continue à susciter bon nombre de réactions sur Twitter et ailleurs.

 

C. Biourge

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir